tesla-model-s-trip

Elon Musk a annoncé hier une mise à jour du système embarqué de la Model S qui optimise les trajets pour éviter l’angoisse de tomber en panne de batteries.

Sans surprise, la conférence de presse d’hier portait sur une mise à jour logicielle de la Model S. Elon Musk explique que la plupart des voitures ne s’améliorent pas avec le temps mais que la Model S « s’améliore la nuit quand vous dormez ».

Publicité


Le patron de Tesla a donc présenté les évolutions à venir du système embarqué de la Model S.

La version 6.2

Avec cette mise à jour, nommée 6.2, Tesla indique que vous ne pourrez plus tomber en panne de batterie, sauf intentionnellement. Deux nouvelles fonctionnalités vont veiller à cela : « Range Assurance » (Assurance recharge) et « Trip Planner » (Planification d’itinéraire).

La « Range Assurance » communique en temps réel avec le réseau de superchargers et est informé en cas de défaillance ou cas de risque de ne pas avoir de place libre. Le conducteur est ainsi prévenu s’il risque de ne pas pouvoir se recharger ou s’il traverse une « zone blanche » sans superchargers.

Il faut dire que Tesla commence à avoir un réseau dense de superchargers, notamment aux USA :

model-s-software-6-2

Notons que les calculs effectués par « Range Assurance » tiennent compte du relief, de la météo et du vent ; ce qui fait sens quand on sait l’impact qu’ont ces éléments sur l’autonomie de la voiture.

Le « Trip Planner » va encore plus loin : quand vous préparez votre voyage, cet outil propose le trajet le plus optimisé en tenant compte des possibilités de recharge, de l’utilisation du réseau de superchargers et du temps de recharge.

En résumé, Tesla veut simplifier la vie des utilisateurs durant les longs trajets en se basant sur un logiciel sophistiqué couplé aux informations en provenance de son réseau de recharge.

Disponible dans une dizaine de jours, cette mise à jour comprend également des améliorations de sécurité importantes : alerte angle mort, alerte de collision latérale, freinage automatique d’urgence, etc.

Publicité


Version 7

Durant la conférence de presse, Elon Musk a également levé le voile sur la version 7 de son logiciel, qui devrait arriver d’ici la fin de l’année. Elle intégrera notamment « l’autopilot ».

Le patron de Tesla a expliqué qu’il fallait voir cette fonctionnalité comme le pilote automatique d’un avion : le véhicule pourra rouler tout seul, mais la vigilance de l’utilisateur sera requise. Ainsi, des alertes pourront demander au conducteur si tout va bien lorsqu’il ne touchera plus le volant durant un certain temps.

Il a d’ailleurs précisé que durant les tests, les ingénieurs de la marque avaient pu voyager de San Francisco à Seattle sans quasiment avoir à intervenir sur la voiture… reste à voir dans quelle mesure le cadre règlementaire européen autorisera cela !

Avec cette version 7, une nouvelle interface utilisateur verra le jour, sans qu’on n’en sache vraiment plus pour l’instant. Certains designers se sont déjà imaginés ce que ça pourrait donner, je vous propose de découvrir le concept de Bureau Oberhaeuser, un cabinet de design allemand (publié sur Behance) :

update-model-s-software

Concept d’interface imaginé par Bureau Oberhaeuser.

Le Model X

Si Elon Musk n’a pas donné beaucoup de détails sur le Model X, il a tout de même indiqué que toutes ces nouveautés seront présentes dans le Model X. Ce dernier devrait être présenté cet été et Elon Musk l’assure, ce sera une voiture dotée de fonctionnalités « jamais vues dans l’automobile » jusqu’à présent.

Sources : Transport Evolved, Club Tesla France, Bureau Oberhaeuser

Publicité