La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a donné son feu vert pour la tenue de courses 100% Tesla.

Tesla entre dans la course
4.7 (94%) 10 votes

Elle a passé le crash-test avec succès. La Tesla Model S P100D spécialement modifiée pour la compétition a réussi l’épreuve qui lui permettra de concourir avec la bénédiction de la FIA. Elle chauffera l’asphalte des « Electric Production Car Series », une nouvelle compétition créée par Electric GT Holding. Si l’on ne sait pas encore quand ni où elle se tiendra, on connaît déjà ses caractéristiques.

Les dix équipes et vingt pilotes se disputeront deux manches de soixante kilomètres chacune. La première aura lieu en pleine journée, l’autre au coucher du soleil. Elle seront précédées d’une séance d’essais de vingt minutes et d’une épreuve de qualification de trente minutes. La course aura lieu sur un circuit classique non modifié contrairement à la Formule-E.

La Tesla Model S P100D a été choisie pour ses performances impressionnantes : 250 km/h de vitesse de pointe, un 0 à 100km/h en 2,1 secondes, un couple de 995 Nm et deux moteurs qui cumulent 795 chevaux. Idéal pour en mettre plein la vue lors d’une première édition, avant une ouverture de la compétition à d’autres modèles de véhicules électriques.