L’essor de la mobilité électrique dépend en grande partie du développement de batteries toujours plus performantes. Nous avons compilé pour vous les dernières informations en provenance de ce secteur en ébullition.

Northvolt obtient le permis et entame la construction de sa gigafactory en Suède

Le consortium Northvolt a obtenu le permis d’environnement pour la construction et l’exploitation à Skellefteå, en Suède, de la plus grande usine européenne de cellules pour batteries. Sans tarder, les travaux de terrassement ont débuté ce 8 juin.

La première partie du site, devrait être opérationnelle en 2020 avec une capacité de production annuelle de 8 GWh. L’usine complète aura une capacité d’au moins 32 GWh par an et son achèvement est planifié pour 2023.

Par ailleurs on a récemment appris que Siemens, le géant allemand des constructions électriques, a rejoint le consortium composé déjà d’ABB, Nemaska Lithium, Scania, SECI, Skellefteå Kraft  et le fabricant danois d’éoliennes,Vestas.

Panasonic veut éliminer le cobalt de ses batteries

Panasonic, partenaire de Tesla dans la Gigafactory , cherche à développer des batteries sans cobalt pour ne plus dépendre de ce métal relativement rare et coûteux. Selon Kenji Tamura, responsable chez Panasonic du secteur des batteries automobiles, cette recherche bénéficie du plus haut niveau de priorité chez le géant japonais. Aux analystes qui l’interrogeaient il a déclaré : « Nous visons le zéro cobalt dans un proche avenir et le développement est en cours ». Comme on le sait, les batteries utilisées dans la Tesla Model 3 contiennent déjà beaucoup moins de cobalt que celles des autres constructeurs.

Forsee Power présente 2 nouvelles batteries pour bus électriques

Le fabricant français de batteries, Forsee Power, étoffe sa gamme lithium-ion destinée au bus électriques avec 2 nouveaux produits : Zen 35 et Pulse 15. Alors que Zen 35, qui utilise la chimie classique des cellules NMC (Nickel-Manganèse-Cobalt), est conçue en vue de permettre une autonomie suffisante pour une journée de transport urbain, Pulse 15 est une batterie LTO (lithium-titanate) étudiée pour les recharges rapides. Cette technologie permet par exemple des recharges courtes et rapides à chaque arrêt de bus.

Ces systèmes de batteries seront produits à Chasseneuil-du-Poitou sur le territoire de Grand Poitiers, une nouvelle usine dont Forsee Power a annoncé la création en mars 2018.  Elle  permettra au groupe de démarrer la fabrication en série et de décupler ses capacités de production. Plus de 150 nouveaux emplois sont prévus dès cette année et près de 300 d’ici 2021.

GM et Honda partenaires pour le développement d’une nouvelle génération de batteries

General Motors et Honda ont conclu un accord pour développer ensemble une nouvelle génération de batteries.

L’objectif est d’étudier une chimie améliorée.  La nouvelle batterie, appelée EME 1.0, dont il a été question pour la première fois à l’automne dernier, serait un modèle plus petit que les batteries conventionnelles mais il devrait contenir plus d’énergie et sa charge serait plus rapide. A ce stade nous n’avons pas plus d’informations techniques sur cette recherche.

CATL fabriquera à Erfurt les cellules de batteries pour son marché européen

Nous vous avions déjà annoncé que  Contemporary Amperex Technology (CATL), leader chinois de la production de cellules pour batteries envisageait d’implanter une usine en Europe pour se rapprocher de ses clients BMW, le groupe Volkswagen, Daimler et l’alliance Nissan-Renault. La décision vient d’être prise : ce sera en Allemagne, à Erfurt, capitale de l’Etat de Thuringe. Un choix somme toute logique puisque la ville se situe non loin de Zwickau, où Volkswagen produira les VE de la série I.D., ainsi que des usines BMW et Porsche de  Leipzig.

Les fabricants coréens perdent des parts de marché

Selon les experts de SNE Research spécialisés dans les études de marché, les fabricants coréens de cellules pour batteries LG Chem et Samsung SDI perdent progressivement des parts de marché au bénéfice de leurs concurrents chinois. Cette ascension des chinois serait notamment due à la hausse importante des ventes de bus et de camions électriques dans l’Empire du Milieu. Les entreprises chinoises comptent maintenant 5 de leurs représentants dans le top dix des fabricants de batteries. Le plus grand bénéficiaire de ce développement est sans aucun doute le fabricant chinois CATL.

Pour autant le volume de production des coréens ne s’est pas réduit, au contraire. Avec 1670 MWh fabriqués au cours des quatre premiers mois de l’année, les ventes de LG Chem ont progressé de 38,9 % . Par contre sa part de marché est passée de 13,8 % en 2017 à 10,6 %  à ce jour. Au classement général, LG Chem est passé de la deuxième à la quatrième place. Même constat pour Samsung SDI : bien que l’entreprise coréenne enregistre une belle progression de  47,1 % de ses ventes, portant sa production à 879 MWh pour la période de janvier à fin avril et a grimpé dans le classement de la septième à la sixième place, sa part de marché qui était de 6,8 % l’année dernière a chuté à 5,6 %.

Dans le même temps, la croissance des entreprises chinoises est spectaculaire. La production de CATL a progressé de 261,1 %, passant, au cours de la même période, de 630 à 2274 MWh, ce qui la place sur la deuxième marche du podium. De même, le volume produit par le chinois BYD a cru de 180,6 % à 1735 MWh, le faisant passer de la cinquième à la troisième place.

Panasonic parvient à conserver sa place de n°1, mais sa part de marché a chuté de 31,4 % à 21,1 %. Les livraisons de Panasonic ont totalisé 3330 MWh au cours des quatre premiers mois de l’année, en hausse de 21,5 %.

Une nouvelle usine de recyclage des batteries en Allemagne

L’entreprise allemande Saubermacher et sa filiale autrichienne Redux Recycling ont inauguré une usine de recyclage de batteries pour véhicules électriques à Bremerhaven, dans le nord de l’Allemagne. Le site est capable de traiter tous les types de batteries lithium-ion et a une capacité de 10 000 tonnes par an. Le volume de batteries en fin de seconde vie étant encore faible, les partenaires s’attendent à ne recycler que 2000 à 3000 tonnes au cours des prochaines années.

Pour rappel, la société française Snam exploite déjà une usine de recyclage de batteries dans l’hexagone et les belges d’Umicore une autre à Hoboken près d’Anvers.

BYD envisagerait la construction d’une usine de cellules en Europe

Alors que l’appel de la Commission européenne en faveur d’un « Airbus des batteries » sur notre continent tardent à se concrétiser, les concurrents asiatiques ne chôment pas et multiplient les initiatives.

Le groupe chinois BYD a récemment déclaré à Reuters qu’il envisageait « la production de cellules pour batteries en dehors de Chine, y compris en Europe », mais sans fournir plus de détails. Julia Chen, directrice des ventes mondiales chez BYD Batteries, a seulement ajouté qu’une usine « est envisageable partout où il y a un marché ».

Hyundai voudrait produire ses propres batteries

Selon la presse coréenne, Hyundai cherche non seulement à développer mais aussi à fabriquer les batteries destinées à équiper sa gamme de véhicules électriques. Le constructeur aurait déjà engagé des chercheurs et des ingénieurs spécialisés dans le développement et la production de batteries. Il prévoit l’installation de premières lignes pilotes dans son laboratoire. L’équipement et le matériel sont déjà commandés.

Batteries et mobilité électrique : l’essentiel de l’actu
4.9 (98%) 20 votes