Golf électrique

La Golf e-Motion, une voiture électrique commercialisée en 2013 par Volkswagen.

Volkswagen compte bien être de ceux qui avancent vers la voiture électrique ! Heureusement, car à en croire les récentes déclarations d’Angela MERKEL, l’Allemagne a du pain sur la planche.

La voiture électrique fait son bonhomme de chemin en Europe. La chancelière allemande Angela MERKEL a lancé avec les grands constructeurs automobiles et les compagnies de distribution de l’électricité un plan national de production de véhicules électriques. Leur objectif : atteindre le million de voitures électriques en 2020, soit un véhicule sur 45.

Les trois mousquetaires

Il faudra donc bel et bien compter sur les constructeurs automobiles allemands, comme Daimler, Audi, BMW et Volkswagen, chacun développant ses propres concepts de voitures électriques depuis plusieurs années.

Publicité


En particulier Volkswagen annonçait au salon de Francfort en septembre que les véhicules électriques ne concerneraient que 2 % des ventes mondiales en 2020. Revirement de situation, le constructeur semble désormais résolu à ne pas rater le coche.

Golf e-Motion

La célèbre marque allemande a dévoilé un nouveau véhicule, la Golf e-Motion, une voiture électrique prévue pour 2013. Elle viendra étoffer la gamme constituée jusqu’ici de la e-Up et de la e-Jetta. Avec une autonomie annoncée de 150 km, on a hâte de la voir débarquer sur les routes.

La Volkswagen E-Up!, qui sera commercialisée avant la Golf électrique

La Volkswagen E-Up!, qui sera commercialisée avant la Golf électrique.

Cette « plateforme nationale pour la mobilité électrique », démarrée hier, veut s’inscrire dans la démarche allemande d’utilisation des énergies renouvelables, comme c’est le cas pour l’énergie éolienne par exemple, le pays étant le plus gros producteur européen.

Article rédigé par Greenzer
Greenzer.fr

Publicité