PDG de General Motors, Mary Barra a présenté ce mercredi 4 mars la nouvelle plateforme électrique du groupe

Associée à une génération de cellules inédite, la nouvelle plateforme du groupe américain fait partie d’un nouveau programme d’investissement de 20 milliards de dollars en faveur du véhicule électrique. Elle sera inaugurée sur le Lyriq, le futur SUV électrique de Cadillac. 

Cherchant à reprendre la main sur un marché aujourd’hui largement dominé par Tesla, General Motors passe à l’offensive. Réunissant la presse et ses investisseurs ce mercredi 4 mars, le géant américain a levé le voile sur une nouvelle plateforme dédiée à l’électrique. Equivalente dans sa philosophie à la MEB de Volkswagen, celle-ci pourra s’adapter à tous types de véhicules et accueillir différents groupes motopropulseurs : traction, propulsion ou transmission intégrale.

De 50 à 200 kWh de batteries

Pour General Motors, cette nouvelle plateforme étrenne également une nouvelle génération de cellules issue d’un partenariat conclu en décembre dernier avec le coréen LG Chem. Baptisées Ultium, ces cellules se distinguent par leur conception et leur chimie spécifiques. Alors que la plupart des batteries recourent à une configuration dite « NCM » (Nickel Cobalt Manganèse), General Motors y ajoute de l’aluminium. La teneur en cobalt a par ailleurs été réduite de 70 % pour maîtriser les coûts, le constructeur souhaitant passer sous la barre des 100 $/kWh.



La capacité des packs pourra varier de 50 à 200 kWh selon le type de véhicule et les usages. Dans la meilleure configuration, le constructeur promet plus de 650 km d’autonomie en une seule charge. Reposant sur le standard Combo, les puissances en charge rapide tolérées pourront varier de 200 à 350 kW avec des tensions respectives de 400 et 800 volts.

20 modèles d’ici 2023

Pierre angulaire de l’offensive électrique du groupe, cette nouvelle plateforme devrait conduire au lancement de 20 nouveaux modèles électriques d’ici à 2023. Trois d’entre eux seront révélés dans les tous prochains mois. Cadillac ouvrira le bal en avril avec la présentation d’un SUV baptisé Lyriq. Hummer suivra le 20 mai prochain, date à laquelle seront présentés deux modèles électriques inédits : un pick-up et un SUV. Attendus à l’automne 2021 sur le marché américain, ces derniers seront assemblés au sein de l’usine de Detroit-Hamtramck, dans l’Etat du Michigan.

General Motors prévoit enfin de remettre au goût du jour l’actuelle Chevrolet Bolt. Attendue fin 2020, la nouvelle version sera complétée par une déclinaison crossover dont le lancement est prévu pour l’été 2021.