La Nissan LEAF et la Renault Fluence

Si le bonus et le superbonus dopent les ventes de voitures électriques en France, ils ont d’autres impacts moins attendus chez nos voisins étrangers…

En France, la voiture électrique est fortement soutenue par les pouvoirs publics avec un bonus écologique pour l’achat d’une voiture neuve de 6 300 € pouvant aller jusqu’à 10 000 € si un véhicule diesel de plus de 10 ans est mis à la casse. Dans d’autres pays, les gouvernements sont loin d’être aussi généreux !

Publicité


En Allemagne, même si une aide est en train de se mettre en place, les véhicules électriques sont encore très chers, même sur le marché de l’occasion. Dès lors, les allemands n’hésitent plus à venir acheter leurs voitures électriques d’occasion en France.

Résident en Alsace, c’est tout naturellement que j’ai revendu une de mes LEAF a un Allemand qui a fait 200 km pour venir la chercher, content d’en trouver une à un prix abordable. Tout s’est bien passé même si c’est toujours étonnant de se faire payer plusieurs milliers d’euros en liquide… Mais c’est cela fait partie du mode de fonctionnement en Allemagne, on paie cash dès que c’est possible !

Plus récemment, des sociétés se sont créées pour importer des voitures électriques d’occasion en Allemagne à partir du marché français. Ces entreprises écument les annonces de voitures électriques sur les sites français mais travaillent aussi directement avec les concessionnaires automobiles.

Il faut dire que la demande est forte. Le responsable d’un de ces importateurs allemands me confiait qu’il avait du mal à trouver des véhicules et qu’il avait désormais une liste d’attente de clients qui patientent jusqu’à ce qu’il leur trouve une voiture !

Un concessionnaire alsacien m’expliquait quant à lui que c’était une aubaine pour écouler sans peine leurs occasions, alors qu’en France vendre une voiture électrique d’occasion reste parfois compliqué.

Il m’a aussi précisé que les voitures ne partaient pas qu’en Allemagne, une filière autrichienne est également active et rachète des voitures électriques d’occasion en France a tour de bras…

Si ce business n’a rien d’illégal, on peut regretter que les sommes investies dans le soutien des ventes de voitures électriques ne profitent pas plus au marché de l’occasion français, qui a l’avantage de permettre à des conducteurs aux revenus plus modestes de rouler branché !

Peut-être faudrait-il réfléchir à une harmonisation européenne de ces dispositifs d’aide ?

Plus d’infos : Les voitures électriques d’occasion sur Automobile Propre

Publicité


Publicité