La Toyota FCHV-adv

Leader de la voiture hybride dans le monde, Toyota n’entend pas s’arrêter là. Le constructeur japonais va fournir des voitures hydrogène pour un test à l’aéroport de Narita, au Japon.

Ce programme d’essais va démarrer le 29 janvier l’aéroport international de Narita. Toyota, en réponse à l’appel d’offres lancé par l’association de recherche sur les technologies d’approvisionnement et d’utilisation de l’hydrogène (HySUT), va fournir des voitures à pile à combustible « Toyota FCHV-adv ».



Ces voitures ont été améliorées par rapport aux versions précédentes et sont désormais capables de rouler par une température de -30° alors qu’auparavant c’était impossible en dessous de 0°. Elles peuvent parcourir 830 km avec un seul plein d’hydrogène et disposent d’une puissance de 122 ch pour une vitesse maximale de 155 km/h.

Ces voitures proposées par Toyota sont destinées à un service de voiturage pour la compagnie aérienne All Nippon Airways. Le but de cette opération est de mettre en place un programme destiné à tester un modèle de société basé sur l’hydrogène.

Le constructeur japonais récoltera bien entendu tout un tas de données destinées à l’amélioration de sa R&D sur les modèles à l’hydrogène, dans l’optique de « continuer à promouvoir la généralisation des FCV ».

Rappelons que Toyota met également à disposition un bus à pile à combustible reliant le centre de Tokyo à l’aéroport international de Tokyo-Haneda depuis décembre 2010.

Reste à savoir si cette technologie peut réellement être étendue à autre chose qu’à des flottes captives, étant donnée les contraintes liées à l’infrastructure et au transport de l’hydrogène…