Baignant depuis une dizaine d’années dans le monde du vélo à assistance électrique, Ronald Mura et Clément Fleig ont créé l’hiver dernier à Cuers (83) Ligne de Chaîne afin d’aider les particuliers à réparer et entretenir leurs vélos à assistance électrique. De plus en plus contactés par des professionnels, ils ont fait évoluer leur projet de départ et viennent de créer Mobilité Moderne qui propose d’accompagner l’ouverture de magasins dédiés à la mobilité électrique (trottinette, scooter, moto, et voiture). Ils sont au Mondial de l’Auto pour présenter leurs nouvelles orientations.

Première vie

Dans sa première vie qui s’est étalée de l’hiver dernier jusqu’au début de l’été 2018, Ligne de Chaîne avait fait sa spécialité de proposer aux particuliers des stages pour bien choisir, réparer et entretenir les vélos à assistance électrique. Plusieurs centaines de personnes ont déjà profité de cette activité qui continue à se développer et gagnera dans les mois qui viennent différentes grandes villes de France.

« Ligne de Chaîne s’intéresse à tous les sujets qui concernent la mobilité des particuliers », commente Clément Fleig. La jeune entreprise propose ainsi des procédures de découverte des besoins réels. « Un particulier est venu nous consulter pour son projet d’achat d’un VAE. Mais ses difficultés à loger un vélo et son besoin en déplacements multimodaux incluant d’embarquer son engin dans les transports en commun nous ont fait lui conseiller d’acquérir plutôt une trottinette électrique qualitative », illustre notre interlocuteur.

Une frontière qui s’amincit

Clément Fleig précise cependant que « la frontière est de plus en plus mince entre les différentes catégories de deux-roues électriques ». En exemples, il cite : « Auparavant, nous déconseillions l’achat d’un scooter ou d’une moto électrique à un particulier qui ne disposait pas d’une place de stationnement avec une possibilité de recharge. Mais avec les batteries amovibles qui se généralisent sur ces engins ce n’est plus un problème. De même, les vélos électriques qui roulent jusqu’à 45 km/h peuvent parfois être plus intéressants à utiliser que des deux-roues plus lourds ». Toute cela illustre « une certaine confusion née de l’arrivée massive en 2017 et 2018 de modèles très différents en petits véhicules électriques ; de quoi décontenancer aussi bien les particuliers que les professionnels », assure notre interviewé.

Organisme de formation

De façon inattendue, de nombreux professionnels, – parmi lesquels des pros du cycle (magasins, marques, réseaux de revendeurs), mais aussi des acteurs du monde de l’automobile ou encore des opérateurs de locations de véhicules électriques -, les ont contactés pour la formation de leurs personnels. Ronald Mura et Clément Fleig ont entendu ce besoin. Ligne de Chaîne est désormais reconnu comme organisme de formation dans la catégorie généraliste mécanique et électricité, qui ouvre sur la mobilité électrique en général.

Dans le courant de l’hiver prochain, des annonces officielles présenteront les nouvelles formations au catalogue, axées sur les scooters et motos électriques. « Pour 2019, nous avons beaucoup de projets qui vont dans le sens de notre volonté de faire émerger des formations autour de l’électromobilité », commenteClément Fleig.

Appel aux passionnés

« Nous formons de plus en plus de professionnels et nous nous déplaçons pour des groupes à partir de 3 personnes », indique Clément Fleig, qui précise que « les besoins en formation, et demandes en réparations et entretiens sont parfois très différents d’un territoire à un autre ».

Dans sa stratégie de développement, Ligne de Chaîne invite les passionnés de mobilité électrique à rejoindre l’équipe déjà en place. « Nous comptons à ce jour déjà 3 ou 4 candidats sérieux, et d’autres projets qui demandent des formations que nous pourrons assurer au niveau commercial et/ou technique sont à l’étude », révèle notre interlocuteur.

Mobilité Moderne

Nouveauté présentée par Ronald Mura et Clément Fleig au Mondial de l’Auto, le réseau Mobilité Moderne. « Il s’agit d’un réseau de magasins consacrés aux trottinettes, vélos, scooters et voitures électriques, plus particulièrement implantés sur les territoires qui seront concernés par des zones à faibles émissions (ZFE). Cet hiver, le site Web, actuellement en construction, dédié à cette enseigne, annoncera les 4 premières ouvertures, sur les 6 ou 7 dossiers autour desquels nous travaillons et qui se concrétiseront au début du mois d’avril 2019 », complète notre interlocuteur.

« Dans ces magasins, les projets des clients seront analysés à travers 4 à 6 critères afin de trouver le mode de déplacement le plus adapté. Il ne s’agit pas de céder à l’envie d’un type de véhicules ou à un modèle, mais d’étudier les besoins réels, notamment en prenant compte les lieux d’habitation et de travail », explique Clément Fleig.

2 formules

Les créateurs de Mobilité Moderne envisagent deux possibilités pour faire partie de ce réseau. La première est d’adopter l’enseigne.

« De nombreux avantages de fonctionnement, prochainement révélés, découleront de ce choix », souligne Clément Fleig. Seconde possibilité : Conserver l’identité d’un magasin ou d’un groupe déjà existant, et étoffer son activité avec les solutions préconisées par Mobilité Moderne. « Une étude de terrain est alors effectuée, accompagnée d’un sourcing produit qui se traduit globalement par cette question : ‘Quelles sont les bonnes marques en engins électriques qui sont disponibles sur le secteur ?’ », rapporte le cofondateur.

Espace commerciaux et personnel

« Notre action principale visera à mettre en place un espace commercial en réponse à une demande. Concernant le personnel commercial et/ou technique, nous pouvons soit assurer les formations nécessaires, soit proposer des CV de passionnés qui sont passés par nos sessions. Grâce à ces dernières, nous disposons d’un fichier de personnes qui sont prêtes à rejoindre une équipe en cours de constitution », détaille Clément Fleig.

Courant décembre, le site associé au réseau Mobilité Moderne sera ouvert, proposant aux clients de l’enseigne une application novatrice et vraiment très intéressante pour les aiguiller dans leurs recherches en mobilité globale.

Hall 2.2, allée B, stand 20

« Au Mondial de l’Auto qui s’est repositionné de façon plus globale sur la mobilité, notre stand (Hall 2.2, allée B, stand 20) jouxte la piste d’essai des véhicules. Nous accueillons 2 partenaires : EVE (Electric Vehicle Engineering), un constructeur belge qui présente sa moto électrique Sur-Ron Light Bee ; et la startup française Eovolt  qui conçoit et diffuse le vélo pliant électrique le plus léger et le plus polyvalent de sa catégorie », conclut Clément Fleig.

Automobile Propre et moi même remercions Clément Fleig pour le temps pris à révéler les nouvelles directions prises par le staff de Ligne de Chaîne.

 

Mondial 2018 : toute la mobilité électrique avec Ligne de Chaîne et Mobilité Moderne
5 (100%) 1 vote