Tesla : Elon Musk rouvre son usine quitte à finir en prison


Publicité

Contre l’avis des autorités, le patron de Tesla vient de rouvrir son usine de Fremont fermée depuis le 24 mars en raison de l’épidémie de coronavirus.

La guerre est déclarée entre Tesla et le comté d’Alameda, qui héberge l’usine de Fremont. Après les avoir copieusement insulté il y a quelques le jours, l’emblématique patron de Tesla défie à nouveau les autorités en annonçant la réouverture du site à compter de ce lundi 11 mai. En parallèle, le dirigeant a présenté un document de 37 pages dans lequel il détaille les mesures en place pour assurer la sécurité du site, qui emploie aujourd’hui plus de 10.000 personnes.

« Tesla reprend la production aujourd’hui, contre les règles du comté d’Alameda. Je serai dans les rangs avec tout le monde. Si quelqu’un est arrêté, je demande que ce soit moi, et moi seul » a-t-il déclaré dans un tweet. Selon plusieurs correspondants locaux, l’usine aurait repris ses activités

De son côté, le comté d’Alameda a également réagi. « Nous avons appris que l’usine Tesla de Fremont avait ouvert au-delà des opérations de base minimales. Nous avons informé Tesla qu’ils ne peuvent maintenir que les opérations minimales jusqu’à ce que nous ayons approuvé un plan pouvant être mis en œuvre » a-t-il déclaré dans un communiqué.

Avec le soutien du gouvernement Trump

Aux Etats-Unis, le cas de Tesla est en passe de se transformer en véritable affaire politique. Très critique envers les mesures prises par certains Etats, le gouvernement Trump a affiché son soutien à la reprise d’activité du constructeur.

« Je suis d’accord avec Elon Musk. C’est l’un des plus gros employeurs et constructeurs de Californie » a déclaré le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, sur la chaîne CNBC. « La Californie devrait se concentrer sur ce qu’ils doivent faire pour résoudre les problèmes de santé afin qu’il puisse ouvrir rapidement et de façon sûre » a-t-il ajouté.

#WelcomeTesla

« Tesla va déplacer immédiatement son siège social et ses futurs programmes au Texas / Nevada » menaçait le dirigeant il y a quelques jours.

Un message reçu 5 sur 5 par les Etats concernés. « J’ai lu votre mécontentement vis-à-vis des autorités californiennes et je voulais vous faire savoir que le comté d’Hidalgo est prêt pour vous accueillir immédiatement, vous et Tesla Motors » a déclaré le comté texan d’Hidalgo dans un tweet placé sous le hashtag #WelcomeTesla.

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre