Transformée pour une journée en un véritable parc d’attractions pour adultes, la Gigafactory Tesla de Berlin n’a toujours pas reçu l’autorisation des autorités pour entamer sa production.

Initiée en 2019, la construction de la première Gigafactory européenne de Tesla touche à sa fin. Un événement que le constructeur a tenu à célébrer avec sa communauté à l’occasion d’une « Giga Fest ». Organisée ce samedi 9 octobre, celle-ci a réuni plusieurs milliers de personnes qui ont pu découvrir le site et les différents postes de production. Elon Musk était également présent lors de la journée.

Un début de production espéré en novembre

Musique électronique, grande roue, circuit pour enfants et food-trucks végétariens… Si l’ambiance était festive ce samedi 9 octobre, la première gigafactory européenne de Tesla n’est pas encore autorisée à démarrer sa production. Toujours en cours, la dernière consultation publique devrait se terminer le 14 octobre prochain. Une ultime étape après laquelle le ministère allemand de l’Environnement devrait se prononcer et donner son feu vert.

Selon Musk, les premières voitures électriques Tesla issues de la Gigafactory de Berlin devraient sortir de la chaîne de production dès le mois prochain. Des prévisions à prendre avec la plus grande prudence. Interrogé par l’AFP, le ministère de l’Environnement du Land de Brandebourg, où se trouve l’usine, a déclaré qu’« aucune date n’avait encore été fixée » pour l’agrément.

À plein régime, l’usine Tesla de Berlin devrait être en mesure de produire jusqu’à 500 000 véhicules par an. Mais il faudra du temps avant que le site atteigne son rendement maximal. « Il faudra plus de temps pour atteindre la production en volume qu’il n’en a fallu pour construire l’usine », a prévenu le patron de Tesla.

Outre l’assemblage de ses voitures, Tesla compte également produire à Berlin sa nouvelle génération de cellules. La production « en volume » est prévue d’ici fin 2022.

Sources : AFP, Reuters,