Installé en Californie et financé par des investisseurs chinois, SF Motors vient de révéler ses deux premiers modèles, des SUV développés à partir d’une plateforme commune. Premières livraisons attendues pour 2019. 

Crossovers aux allures de coupés, les SF5 et SF7 sont les deux premiers modèles de SF Motors, une jeune marque propriété du groupe chinois Sokon Industry et basée dans la Silicon Valley. Derrière SF Motors se cache notamment Martin Eberhard, l’un des co-fondateurs de Tesla. Après avoir quitté avec fracas la marque californienne en 2017 et réalisé un bref passage chez Lucid Motors, ce dernier a fondé la société InEVit, une startup spécialisée dans les composants pour véhicules électriques. Une société rachetée en 2017 par SF Motors qui a fait de l’ex-dirigeant de Tesla l’un de ses vice-présidents.

Publicité


Plateforme commune

Pour mutualiser les coût et accélérer le développement de sa gamme, SF Motors a développé une plateforme inédite permettant d’accueillir différentes configurations, tant sur la partie batterie que moteur.

Dans sa version la plus performante, le système peut développer 1000 chevaux de puissance, soit de quoi offrir un 0 à 100 km/h franchi en 3 secondes. En termes de configuration, la plateforme peut accueillir deux, trois ou quatre moteurs électriques, chacun d’eux étant capable de développer entre 100 et 400 kW de puissance.

Côté batterie, SF Motors indique avoir développé sa propre technologie, des cellules jusqu’au système BMS. Sans préciser la capacité du pack, le constructeur promet 480 km selon le cycle d’homologation américain EPA. Une autonomie qui pourra être étendue grâce à un prolongateur d’autonomie proposé en option.

Positionnement premium oblige, SF Motors promet une conduite autonome et des fonctionnalités de connectivité avancées. Des technologies en cours de test aux Etats-Unis et en Chine.

Production dans une ancienne usine Hummer

Visant une production annuelle de 200.000 véhicules, SF Motors prévoit de débuter la fabrication dès cette année en Chine mais aussi aux Etats-Unis où le constructeur a racheté il y a quelques mois une ancienne usine de Hummer qu’il va transformer pour y assembler ses véhicules électriques.

A l’instar de Tesla, SF Motors mise sur l’automatisation de ses outils de production pour gagner en temps et en qualité tout en réalisant d’importantes économies.

Publicité


Premier des deux modèles à être commercialisé, le SF5 sera disponible en pré-commande à compter de la fin 2018 et entamera ses livraisons à partir de 2019. A ce stade, ses tarifs n’ont pas été révélés.

Galerie photos

SF5

SF7

Publicité