Genève 2016 : toutes les nouveautés hybrides rechargeables

Les véhicules hybrides rechargeables occupent désormais une place de choix sur les stands des constructeurs au salon de l’automobile de Genève, preuve du dynamisme d’un segment qui reste malheureusement toujours positionné sur le haut de gamme. Petit tour d’horizon des principales nouveautés présentées à Genève.

Volvo S90 : l’hybride rechargeable à conduite semi-autonome

Présentée en début d’année au salon de Détroit, la Volvo S90 fait sa première apparition à Genève. Reprenant le système T8 Twin Engine utilisé sur la Volvo X90 hybride rechargeable, elle combine un moteur essence 2.0 litre de 320 chevaux à un moteur électrique de 65 kW pour une puissance totale de 407 chevaux. Alimentée par une batterie lithium-ion de 9.2 kWh, son autonomie électrique se limite à une trentaine de kilomètres.



Côté aide à la conduite, la S90 sera plutôt bien équipée avec un système semi-autonome qui lui permettra de rouler seule sur autoroute en suivant le marquage au sol sans intervention humaine. Commercialisation attendue pour juin 2016.

740e iPerformance : la BMW série 7 plug-in se révèle

Renforçant toujours son offre hybride rechargeable, BMW présente en première mondiale à Genève la BMW 740e iPerformance qui n’est autre que la BMW Série 7 hybride rechargeable.

Doté d’une puissance totale de 326 chevaux, son groupe motopropulseur hybride se compose d’un moteur 2.0 de 4 cylindres, 258 ch et 400 Nm couplé à un moteur électrique de 83 kW et 250 Nm intégré dans la boîte Steptronic à huit rapports. Avec 500 Nm de couple au total, la BMW 740e iPerformance autorise le 0 à 100 km/h en 5.6 secondes pour la version classique et 5.7 seconde pour la version longue. Côté consommation, une moyenne de 2.1 – 2.3 l/100 km est annoncée, soit l’équivalent de 49-53 g/km.

En mode électrique, la BMW 740e iPerformance annonce 40 kilomètres d’autonomie et une vitesse de pointe de 140 km/h.

Volkswagen Phideon : hybride rechargeable dès 2017

Issue du concept Volkswagen C Coupé GTE présenté au printemps 2015 à Shanghai et remplaçante de la Phaeton, la Volkswagen Phideon fait sa première apparition au salon de l’automobile de Genève.

A priori exclusivement destinée à la Chine, elle y sera lancée à l’automne 2016 avant d’être enrichie d’une déclinaison hybride rechargeable l’année suivante. Ses caractéristiques pourraient s’inspirer du concept C Coupé GTE en associant motorisation essence 210 chevaux et moteur électrique de 124 chevaux pour une puissance cumulée de 245 chevaux.

La Volkswagen Phideon (ok, on a zappé la photo à Genève :s)

Du plug-in hybrid pour la Classe E

Après la Classe S et la Classe C, c’est au tour de la Mercedes Classe E de recevoir une déclinaison hybride rechargeable présentée en première mondiale à Genève.

Associant un moteur quatre cylindres essence de 155 kW et 350 Nm à un moteur électrique de 60 kW et 360 Nm, le système hybride de la Classe E plug-in délivre jusqu’à 279 chevaux de puissance et autorise 30 kilomètres d’autonomie électrique grâce à un pack batteries de 9 kWh.



Côté consommation, les données constructeurs annoncent 2.1 l/100 km, soit 49 g CO2/km. Sa commercialisation doit intervenir dans les semaines à venir.

Du SUV pour Skoda avec le concept VisionS

A Genève, le constructeur tchèque Skoda se lance dans le SUV hybride rechargeable avec le concept VisionS, un modèle 6 places associant un moteur 1.4 TSI de 115 kW à deux moteurs électriques, le premier de 40 kW intégré à la transmission 6 vitesses DSG et le second de 85 kW situé sur le train arrière.

Avec 225 chevaux de puissance cumulée, le VisionS est capable de s’élancer jusqu’à 200 km/h et annonce un 0 à 100 km/h franchi en 7.4 secondes. Côté batterie, le choix va à un pack lithium-ion de 12.4 kWh autorisant 50 kilomètres d’autonomie.

Reste à savoir s’il arrivera un jour en concession. Pour le moment rien n’est annoncé.

La BMW i8 voit rouge

Baptisée Protonic Red Edition, une série spéciale de la BMW i8 fait ses débuts à Genève. Toute vêtue de rouge et dotée de finitions spécifiques, elle reprend les mêmes caractéristiques que la BMW i8 originale et sera disponible en série limitée à compter de juillet 2016 jusqu’à la fin de l’année. Pour l’heure, son tarif n’a pas été précisé.

Kia branche son Optima

Dotée d’un groupe motopropulseur hybride de 202 chevaux composé d’un bloc essence 2.0 litres de 154 ch et d’un moteur électrique de 67 chevaux (50 kW), la Kia Optima hybride rechargeable fait sa première apparition à Genève après avoir été présentée mi-février au salon de Chicago.

Côté batterie, elle fait appel à un pack lithium-polymère de 9.8 kWh et annonce 40 à 50 kilomètres d’autonomie en électrique.

A noter que la version hybride rechargeable de l’Optima viendra remplacer en France la version hybride classique qui n’est désormais plus proposée au catalogue (mais toujours dispo aux USA). Son lancement est attendu pour septembre 2016 et pourrait être suivi d’une déclinaison break dans les mois suivants.

Hyundai : version plug-in pour la Ioniq

Moins puissante que sa cousine de chez Kia, la Hyundai Ioniq plug-in apparait aux côtés des déclinaisons électriques et hybrides.

Côté technique, tout a été dit, exception faite de la consommation qui n’est toujours pas annoncée : bloc essence 1.6 Gdi, moteur électrique 45 kW et batterie 8,9 kWh avec 50 km d’autonomie.

Comme la Kia, on espère que la Ioniq plug-in sera un peu moins chère que les modèles allemands ce qui permettrait de dynamiser le marché en touchant une plus large clientèle.

L’Outlander PHEV de plus en plus branché

Plus un clin d’oeil qu’une véritable nouveauté, le Mitsubishi Outlander PHEV aura quelques petites évolutions dans les mois à venir comme l’ajout d’une prise 220V raccordé à la batterie permettant de brancher n’importe de petits appareils électriques comme la machine a café ci-dessous.

Mitusbishi Outlander PHEV : avec prise auxiliaire 220V

Pour les accros à l’expresso, cette nouvelle fonctionnalité de l’Outlander PHEV devrait vous plaire