La première route solaire de France a été inaugurée ce jeudi 22 décembre dans le département de l’Orne, en Normandie. Longue d’un kilomètre, elle devrait produire de quoi alimenter l’éclairage public d’une ville de 5000 habitants.

A peine quelques semaines après sa mise en chantier, la première route solaire de France est désormais réalité. Inaugurée par la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, accompagnée d’un panel de personnalités, cette réalisation, baptisée Wattway, a été mise au point par Colas, entreprise de travaux publics filiale de Bouygues, avec l’appui technique du Commissariat à l’énergie atomique (CEA).

Avant d’être déployé à grande échelle, le système Wattway a été testé durant plusieurs mois sur quatre sites pilotes, dont deux en Vendée, un dans les Yvelines et un dans les Bouches-du-Rhône, sur des surfaces beaucoup plus modestes allant de 50 à 100 m².

280.000 kWh par an

Située sur la RD5, la RD5 entre la sortie sud de Tourouvre et le croisement de la Nationale 12, cette portion solaire d’un kilomètre comprend 2800 m² de dalles photovoltaïques spécialement développées pour fournir une adhérence équivalente à celle des enrobées routiers traditionnels.

D’après ENEDIS, anciennement ERDF, cette route devrait permettre de produire annuelle jusqu’à 280.000 kWh d’énergie, soit de quoi assurer l’alimentation de l’éclairage public d’une ville de 5000 habitants. Quotidiennement, jusqu’à 800 kWh seront produits, soit de quoi faire le plein d’une vingtaine de Zoé nouvelle génération.

Au-delà de la route solaire, Colas et ses partenaires ont également installé un abribus doté de panneaux solaires ainsi qu’une borne de recharge rapide pour les voitures électriques.

Un test grandeur nature

« Cette première route solaire au niveau mondial permet d’imaginer, dans un futur proche, une nouvelle fonctionnalité du réseau routier français au service de la transition énergétique pour la croissance verte » se félicite le communiqué du ministère pour lequel ce programme fait office de test grandeur nature. Objectif : évaluer à grande échelle le comportement de cette route solaire sous un trafic moyen de voitures et de poids lourds.

De son côté, WattWay annonce le lancement d’une centaine de chantiers d’application d’ici fin 2017. Affaire à suivre…

Notez cet article