La Renault ZOE boostée par les nouvelles aides gouvernementales


Publicité

Lorsque nous avons voulu donner la parole à un responsable des ventes sur le retour de la clientèle dans les concessions Renault, sa difficulté à trouver rapidement un créneau constituait déjà une réponse. La Zoé est plus que jamais demandée et proposée.

Retour de la clientèle dans les concessions

Chef des ventes en véhicules neufs Renault à la concession de Saint-Malo (35), pour un groupe (LS Group) qui s’étend aussi sur les secteurs de Dinan (22), Avranches et Granville (50), Sébastien Merel confirme : « Les clients reviennent assez fort dans les concessions. A Saint-Malo, nous étions inquiets avant la réouverture le 11 mai dernier, mais, même amputé de presque la moitié, ce mois a été meilleur que mai 2019, avec une hausse des ventes de l’ordre de 20% ».

Il poursuit : « En juin, nous observons un rythme de commandes qui pousse beaucoup également. Chez nous, un bon mois, c’est 110-120 Renault et Dacia placées. Là, au 19 du mois de juin, nous avons déjà enregistré 150 ventes », chiffre-t-il.

Impact de la prime à la conversion

« La prime à la conversion fait véritablement bouger les clients, aussi bien pour les modèles hybrides qu’électriques. A Saint-Malo, nous avons toujours eu à cœur de vendre des voitures électriques. D’ordinaire la ZOE représente 5% de nos ventes, soit 5 exemplaires par mois en moyenne. Nous en avons déjà vendues 10 ce mois-ci », se réjouit Sébastien Merel.

« Un client peut parfois repartir avec une Zoé alors qu’il était venu pour tout autre chose. C’est par exemple le cas d’une personne, tout dernièrement, qui souhaitait au départ acquérir une Dacia Sandero. Mais ce modèle n’est pas éligible à la prime à la conversion de 5.000 euros. La Zoé si ! », compare-t-il.

« Au final, avec cette aide et le bonus gouvernemental déduits, la Zoé ne coûtait que 4.000 euros de plus qui seront amortis sur une durée de 5 ans avec des économies réalisées sur le carburant et les frais d’entretien », assure-t-il.

33 % de Zoé avec l’achat de la batterie

« Jusque-là, la vente intégrale avec la batterie pour la Zoé était réservée aux administrations. Elle était quasiment nulle pour les particuliers encore en février dernier. Depuis la reprise, le tiers des transactions a porté sur des achats complets », rapporte Sébastien Merel.

« Grâce aux 12.000 euros en moins du bonus et de la prime à la conversion, ça vaut effectivement le coût d’acheter la batterie avec, notamment en amortissant l’opération sur 5 ans à crédit », juge-t-il.

« Ce qui facilite aussi l’achat intégral, c’est que désormais toutes les Zoé 52 kWh neuves peuvent être indistinctement vendues avec ou sans la batterie », souligne-t-il. Auparavant, c’est dès la chaîne de montage à Flins-sur-Seine (78) que le sort de la batterie était définitivement scellé : location ou achat.

Offre à 79 euros

« Nous n’avons pas beaucoup de demandes sur l’offre en LLD à 79 euros pour la Zoé, sans que je puisse vous dire pourquoi. Sans doute que des clients viennent au départ dans notre concession guidés par cette formule, mais avec des besoins qui sortent de son cadre », estime Sébastien Merel.

« Mais nous serions en capacité de mettre en place cette offre. Sur les concessions de Saint-Malo, Dinan, Avranches et Granville, nous avons 34 exemplaires de Zoé Life qui peuvent être utilisés pour la LLD à 79 euros sur 37 mois », trouve-t-il après consultation de son terminal.

Finition basique ou haut de gamme

« La Zoé se vend principalement dans sa finition d’entrée de gamme Life ou, à l’inverse dans la version Intens, la plus luxueuse. La présentation intermédiaire gagne cependant un peu de terrain. Le blanc glacier et le bleu Celadon sont les 2 teintes dans lesquelles cette voiture est la plus demandée », confie Sébastien Merel.

« Les clients prennent rarement d’options sur ce modèle. La Zoé étant principalement utilisée comme deuxième voiture sur notre secteur, nous n’avons reçu qu’une seule demande pour la recharge 50 kW DC avec le connecteur Combo », se souvient-il.

La meilleure publicité pour la polyvalente électrique du Losange, c’est celle qui provient des utilisateurs satisfaits. « Nous avons remarqué qu’un client qui achète une Zoé amène une autre personne de sa connaissance à effectuer la même démarche. Et ici, à Saint-Malo, le maire en est à son deuxième exemplaire », témoigne-t-il.

La Peugeot e-208 en concurrente ?

« Sur le papier, la Peugeot e-208 se place bien en concurrente de la Zoé. Et ça nous a fait un peu peur au début. Mais dans les faits, ce n’est pas vraiment le cas. A sa sortie, nous avions quelques clients qui venaient nous voir pour obtenir un devis à comparer avec celui pour une e-208. Plus maintenant », balaye Sébastien Merel.

« Nous observons plus d’intérêt de la clientèle pour les modèles Kia et Hyundai, suite à des effets d’annonce », envisage-t-il. « Ce qui fait la différence, c’est que nous avons un réseau formé à la mobilité électrique, avec du répondant », met-il en avant.

Une gamme électrique qui s’élargit

Et le Twizy ? « Nous le proposons toujours. Nous en vendons en moyenne 1 par mois. En juin, 2 ont déjà été placés. Nous avons sur le secteur de Saint-Malo des restaurateurs et des responsables de camping qui en achètent comme support publicitaire », a constaté notre interlocuteur.

« Avec la Twingo et la future Dacia, la gamme électrique de Renault s’élargit », apprécie-t-il.

Hybrides rechargeables

« Nous avons déjà vendu 3 Captur hybrides rechargeables. A chaque fois le client lui voyait un intérêt écologique. Leur décision d’achat était facilitée par le bonus gouvernemental associé à la prime à la conversion », reconnaît Sébastien Merel.

« L’arrivée en concession de la Mégane Estate hybride rechargeable est prévue pour nos portes ouvertes début octobre. Mais un premier exemplaire devrait être placé demain à la concession de Saint-Malo », conclut le chef des ventes.

Il m’est apparu important de préciser que le présent article n’est pas un publireportage.

Après l’interview réalisée au Centre électrique Kia Grande Armée à Paris, la semaine dernière, j’ai souhaité prendre la température chez Renault, pour comparaison. D’abord pour avoir une idée de la fréquentation dans les concessions du Losange actuellement et connaître l’intérêt des clients et prospects pour la Zoé. Ensuite afin d’évaluer sur le terrain la réalité de l’offre de LLD à 79 euros pour cette polyvalente électrique.

Au final, ce sont bien plus d’informations intéressantes qui sont ressorties de cet entretien, dont la possibilité d’acquérir chaque exemplaire de la Zoé indifféremment avec location ou achat de la batterie.

J’ai également apprécié la spontanéité de notre interviewé concernant le face à face Zoé/e-208 très attendu à la sortie de la polyvalente du Lion. Au final celle du Losange résiste effectivement très bien. Ce qui semble confirmer que pour beaucoup d’automobilistes qui passent à l’électrique, il est important que ça se voit. La Zoé se distingue bien dans la gamme Renault, alors que la e-208 est réduite à une motorisation. Ce qui peut apparaître frustrant pour ceux qui font le choix d’un VE avec fierté, souvent avec un effort financier supplémentaire. La Peugeot 205 GTI se démarquait et ses utilisateurs aimaient ça. Finalement, la 208 GTI ne fait pas beaucoup mieux que l’e-208.

Quoi qu’il en soit, la revalorisation du bonus et une prime à la conversion qui profite à bien plus de foyers ont bien un réel impact sur l’achat de voitures électriques. Ce que de nombreux automobilistes cherchent à valoriser davantage en faisant le choix d’un modèle fabriqué en France. A ce sujet, la Zoé reste la mieux placée. La tentative de recours à un personnel polonais et espagnol chez PSA a perdu cette clientèle soucieuse d’un après Covid-19 différent.


En savoir plus sur le véhicule Renault Twizy

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2020 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre