La Renault Zoé

Alors qu’elle sera présentée dans sa version définitive lors du salon de Genève, une seconde version de la voiture électrique de la marque au losange serait en préparation. Avec 350 km d’autonomie !

BFM Business annonce aujourd’hui que Renault travaille sur une deuxième version de Zoé, avec de nouvelles batteries en cours de développement, qui lui autoriseraient une autonomie de 350 km. Cette autonomie record permettrait d’étendre le rayon d’utilisation de la voiture électrique.

Publicité


Cette information est à prendre avec des pincettes car je n’ai pas d’autre source que l’article de BFM Business à ce sujet. Le site indique notamment que la première version de la Zoé aurait une autonomie de 160 km, alors que selon nos informations elle serait plutôt aux alentours de 200 km.

Le salon de Genève pourrait être l’occasion d’une confirmation de cette seconde génération de Zoé prévue pour 2014, dont les batteries seraient produites à Flins. Une autonomie de 350 km constituerait une belle avancée pour l’émergence de la voiture électrique… et devrait faire réagir la concurrence.

On peut même imaginer que la première génération de Zoé puisse être équipée de ces batteries de plus forte capacité par la suite, dans le cadre d’un changement de forfait de location de batteries.

Il me tarde désormais d’avoir plus de détails sur cette Zoé v2 et une confirmation de la part de Renault…

Source : BFM Business

MAJ du 15/02/2012 à 16h30 : Contacté par la rédaction, Renault a indiqué ne pas souhaiter commenter cette information.

MAJ du 17/02/2012 à 8h00 : Les 350 km d’autonomie de la Zoé ont été confirmés par Carlos Tavares, le directeur général de Renault, dans une interview sur BFM Business (radio) ce matin. Il expliquait également que la voiture électrique sera le sésame de Renault pour attaquer le marché chinois.

MAJ du 17/02/2012 à 17h35 : Après avoir réécouté l’interview sur BFM Business, il apparait que Carlos Tavares ne valide ni ne confirme les 350 km d’autonomie, contrairement à ce que j’avais annoncé sur la base des informations fournies par un auditeur (de confiance). Je m’excuse donc pour l’information erronée, et j’invite ceux qui souhaitent se faire une idée sur la question à réécouter l’interview : Interview Carlos Tavares BFM Business (lien valide une journée). Nous en saurons certainement plus lors du salon de Genève.

Publicité


Publicité