twizy-renault-sport

C’est dans son usine de Valladolid, en Espagne, que Renault Sport a présenté une version boostée du Twizy. Le concept était présenté comme étant un rapprochement entre l’électrique et la formule 1.

Déception. Quand Renault a communiqué autour d’un mystérieux concept qui rapprocherait la motorisation électrique et le monde de la Formule 1, on s’est pris à rêver. À rêver d’une F1 électrique ou au moins un concept de voiture de sport électrique permettant d’amener un peu de magie !



En fait, Renault a « juste » présenté un Twizy boosté par Renault Sport… trop de teasing tue le teasing !

Un Twizy à la sauce F1

L'avant du Twizy Renault Sport F1

Renault Sport a cherché à appliquer les technologies de la Formule 1 au Twizy et cela démarre d’abord par le look : il se voit équipé d’une lame avant, de pontons latéraux et d’un aileron énorme à l’arrière. Les pneus slicks issus de la monoplace Formula Renault 2.0 viennent renforcer cet air « racing ».

Le volant F1 du Twizy Renault Sport F1

Un volant dérivé de la F1 permet au pilote de gérer les différents modes de conduite et l’activation du KERS. Un KERS ? Oui, vous avez bien lu…

Un KERS dans un Twizy ?!

Le système KERS du Twizy

Les ingénieurs de Renault Sport ont fait évoluer la motorisation du Twizy en intégrant notamment un système KERS issu du monde de la F1. Il a pour effet de faire passer la puissance de l’engin à 100 ch ! Le 0 à 100 km/h est donc abattu en quelques secondes selon Renault.

Rappelons que le KERS (Kinetic Energy Recovery System) est un système de récupération d’énergie cinétique. En résumé, il récupère l’énergie cinétique lors des freinages pour pouvoir la réinjecter ensuite lors des phases d’accélération.

Sur le Twizy, le dispositif est situé à la place du passager arrière. Il est composé de trois éléments principaux :



  • Un moteur-générateur électrique directement relié à l’arbre moteur
  • Des batteries lithium-ion spécifiques
  • Un boîtier de contrôle (le KCU pour KERS Control Unit)

Ce moteur électrique propre au KERS vient s’ajouter au moteur électrique du Twizy 80. Ainsi, lorsque le KERS est activé, la puissance de notre petit Twizy est multipliée par 6, soit de 17 à 97 ch, durant 14 secondes ! L’accélération est donc comparable à celle d’une Mégane RS, autant dire que sur un petit véhicule comme ça, ça arrache !

Pour ceux qui voudraient plus d’informations techniques sur l’intégration du KERS, vous les trouverez dans le dossier de presse de Renault.

À quand sur la piste ?

La petite déception suite au teasing de Renault étant passée, on se rend compte que ce petit Twizy a l’air vraiment fun avec son rapport poids-puissance de dingue (97 ch pour 564 kg) !

On a hâte de le voir sur circuit et, surtout, de l’essayer. Il n’y a que ça qui pourrait nous consoler de l’absence d’une vraie sportive électrique chez Renault ;-)