Annoncée depuis plusieurs années, la Renault Twingo électrique pourrait être commercialisée « dès que la demande sera là ».

Une Twingo électrique… l’information n’est pas spécialement nouvelle sur AP puisque le sujet est régulièrement évoqué depuis… 2013, date à laquelle le constructeur présentait la Renault Twin’Z, un concept électrique basé sur sa micro-citadine. Plus récemment, c’est Vincent Tourette, représentant de la marque au losange au Royaume-Uni, qui a remis la question à l’ordre du jour. « Quand la demande sera là, nous serons prêts » a-t-il précisé aux journalistes du site britannique Autocar.



Le concept Twin'Z préfigure la prochaine Twingo électrique

100 % électrique, le concept Twin’Z a été présenté en 2013 et annonçait à l’époque 160 km d’autonomie.

La Zoé prioritaire

La sortie d’une Twingo électrique, nous en avions déjà parlé avec Gilles Normand, directeur des véhicules électriques de Renault, lors du dernier salon de Genève (voir notre article).

« Il faut y aller par étape, il y a encore beaucoup de travail à faire pour conserver la Zoé en tête des ventes. Il y a le segment A qui fait sens mais aussi celui des véhicules utilitaires » nous avait-il alors répondu.

Car si la diversification à venir de l’offre électrique du constructeur au losange apparait comme une évidence – nous évoquions il y a peu une enquête sur un hypothétique SUV électrique – il n’est pas question d’y aller trop tôt. Le risque : voir cette Twingo électrique cannibaliser les ventes de Renault Zoé sur un marché dont les volumes restent encore limités. Une certaine prudence qui pousserait le constructeur à n’envisager l’hypothétique lancement de cette Twingo ZE qu’à partir de 2020, date à laquelle la quatrième génération de la micro-citadine devrait être lancée…

Pourtant, l’arrivée d’une petite citadine électrique nouvelle génération ferait peut-être sens sur un segment A qui manque de renouveau. D’autant plus que la Twingo partage la même plateforme que la Smart qui est déjà déclinée en version électrique avec un moteur fabriqué par Renault à Cléon, en Normandie. Pour le constructeur au losange, il ne serait donc pas compliqué d’électrifier sa petite Twingo, quitte à limiter sa capacité batteries à 20-25 kWh pour bien distinguer ses performances de celles de la Zoé. De quoi aboutir à 130 à 200 km d’autonomie réelle pour répondre à la majeure partie des déplacements citadins et permettre au constructeur de réduire le prix de sa voiture (ou de la location batterie) pour s’aligner avec celui de la version thermique, vendue à partir de 11.200 € TTC en entrée de gamme.

Et vous ? Que pensez-vous d’une Twingo électrique ? Est-il trop tôt pour la sortir ? Quelles caractéristiques pourrait-elle proposer et comment pourrait-elle se positionner en complément de la Zoé ?