Vidéo – À la découverte de la Renault 5 Turbo 3E, le concept de 380 ch taillé pour le drift !


Renault R5 Turbo 3E : Pétage de câble !

Renault continue d’électrifier son passé. Cette fois, c’est la R5 Turbo qui est rétrofitée ! Le concept Turbo 3E annonce 380 ch et a été présenté pour la première fois à l’édition 2022 du Concours d’Élégance de Chantilly.

Publicité

Avant le lancement de la nouvelle génération, Renault continue de s’amuser avec l’ancienne R5, qui fête en 2022 ses 50 ans. On avait découvert cet été le mignon concept 5 Diamant. Dans un registre bien plus déluré, c’est la mythique Turbo qui est aujourd’hui revue à la sauce électrique.

Cela donne le concept-car Turbo 3E. 3 pour marquer la suite des Turbo et Turbo 2, et donc E pour Électrique. Cette R5 reçoit deux moteurs, placés à l’arrière. Ils entraînent chacun une roue. La puissance maxi est de 280 kW, soit 380 ch. Le couple, immédiatement disponible, est de 700 Nm ! Cette Turbo 3E passe de 0 à 100 km/h en seulement 3,5 secondes. 

Propulsion, le modèle a été pensé pour le drift ou le gymkhana. L’évitement des obstacles est facilité par un angle de braquage des roues supérieur à 50°. Pour pouvoir enchaîner les tours, cette R5 reçoit une batterie de 42 kWh, placée à l’arrière sur le plancher. Il n’y a en conséquence que deux places !

À lire aussi Nouvelle Renault 5 électrique : elle est déjà sur les routes, mais bien cachée

La Turbo 3E est montée sur un châssis tubulaire, avec un fond plat et des arceaux de sécurité homologués FIA. La carrosserie est en fibre de carbone. On reconnaît bien la silhouette de la R5, même si le modèle en fait volontairement beaucoup dans le tape-à-l’œil : la consigne était « une œuvre d’art aux formes exagérées, inspirée par l’univers des jeux vidéo », mais qui n’oublie pas de faire référence à la Turbo 2 originelle.

Les entrées d’air au niveau des ailes arrière de cette dernière ont été revisitées. Avec elles, ce concept mesure 2,02 mètres de large ! Autre élément historique repris : les projecteurs additionnels carrés. Mais ils sont revus à la mode LED. Au niveau de la calandre, les LED en rose, bleu et jaune s’allument et clignotent quand le véhicule part en drift !

À l’intérieur, les références des designers sont les années 80 et les jeux vidéo. On trouve ainsi un motif écossais, basé sur le logo Renault, au niveau de la planche de bord et des sièges. Ces derniers, des baquets, sont issus d’une collaboration avec le spécialiste Sabelt. Il en est de même pour le volant. Derrière celui-ci, il y a un clin d’œil appuyé à la Turbo 2, qui avait dix cadrans analogiques. Ils deviennent ici 10 écrans numériques, fonctionnant comme des widgets, avec un graphisme inspiré du retrogaming. Au centre, on ne peut manquer le gros frein à main vertical, prêt pour les drifts.

Après ses débuts à Chantilly, on retrouvera la R5 Turbo 3E au Mondial de l’Automobile, du 17 au 23 octobre.

 

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre