L'Aston Martion RapidE : la plus luxueuse des voitures électriques

Le constructeur britannique Aston Martin a revu à la baisse les objectifs de production de son premier modèle électrique, la RapidE, suite au retrait de son partenaire chinois LeEco.

Le projet de voiture électrique d’Aston Martin vient de prendre du plomb dans l’aile. Prévu pour 2018, le premier modèle électrique de la marque britannique ne sera finalement produit qu’en quantité limitée. En cause : le retrait du projet du groupe chinois LeEco, également propriétaire de Faraday Future, avec lequel un partenariat avait été officialisé début 2016 pour initier la production du véhicule avec des technologies communes (voir notre article).



Alors qu’Aston Martin rêvait de chasser sur les terres de la Tesla Model S, le constructeur devrait prendre une orientation encore plus élitiste. Selon l’agence de presse Reuters, qui a révélé l’information, la future RapidE d’Aston ne serait produite qu’à 155 exemplaires, soit un tiers de la production initialement prévue par le constructeur et s’appuiera davantage sur l’expertise technique de Williams Advanced Engineering avec lequel il avait réalisé le premier prototype.

« Nous avons décidé de rendre cette voiture rare, ce qui aura évidemment tendance à augmenter son prix« , a indiqué Andy Palmer, à la tête de marque, ajoutant que le développement du véhicule serait dorénavant intégralement financé par la marque. En revanche, le patron de la marque n’a pas indiqué si ce changement de stratégie entraînerait, ou pas, un décalage dans le lancement du véhicule, initialement prévu pour 2018.

Présentée fin 2015, la RapidE n’est autre que la version électrique de la Rapide S. Si Aston Martin n’a pas encore donné de détails quant aux caractéristiques du modèle définitif, il était jadis évoqué une autonomie de l’ordre de 300 kilomètres et deux configurations en termes de puissance : 500 ou 1000 chevaux. Côté prix, il faudra sans doute compter aux alentours de 300.000 euros pour acquérir le bolide.