Pourquoi la Renault ZOE et la Dacia Spring se sont crashées à Euro NCAP ?


Avec respectivement 1 et 0 étoile, la Dacia Spring et la Renault ZOE obtiennent des résultats catastrophiques au crash test du célèbre organisme Euro NCAP. Mais sont-elles pour autant dangereuses ?

Publicité

Séisme dans la planète Renault ! Ce mercredi 8 décembre, Euro NCAP a révélé les notes obtenues par la Dacia Spring et la Renault ZOE à ses traditionnels crash-tests. Alors que la première n’obtient qu’une étoile sur cinq, la seconde obtient la pire note attribuée par l’organisme. Explications…

Des aides à la conduite qui plombent les résultats

Si les résultats obtenus par les deux modèles paraissent catastrophiques, ils résultent en réalité d’un changement permanent du système de notation élaboré par Euro NCAP. En moyenne, celui-ci est modifié tous les deux ans en prenant en compte de nouveaux critères. C’est ce qui explique pourquoi la ZOE, qui avait obtenu 5 étoiles lors de la sortie de la première version en 2013, se retrouve désormais avec un « 0 pointé » dans sa version actuelle.

Dans le détail, ce sont les systèmes d’aides à la conduite (ADAS) qui plombent les résultats de la citadine au losange. Sur ce seul critère, qui pèse très lourd dans la notation Euro NCAP, la ZOE n’obtient que 14 % ce qui suffit à faire chuter la note globale du modèle. Dans son rapport, Euro NCAP souligne notamment l’absence d’un système de détection de fatigue. À cela s’ajoute le fait que l’aide au maintien dans la voie et le freinage automatique d’urgence (AEB), qui ne font pas partie de la dotation de série, n’ont pas été inclus dans l’évaluation. Si Euro NCAP avait testé la finition haut de gamme Intens, mieux équipées en aides à la conduite, la ZOE aurait sans doute obtenu deux, voire trois étoiles.

Pour le reste, la Renault ZOE obtient des notes moyennes : 43 % en protection des occupants, 52 % en protection des enfants et 41 % en protection des piétons.

 

Une petite étoile pour la Dacia Spring

Sur la Spring, la note d’une étoile est moins surprenante. Pour tenir un tarif « low cost », Dacia a fait l’impasse sur un certain nombre d’équipements qui sont aujourd’hui considérés comme « nécessaires » par Euro NCAP pour obtenir de bonnes notations.

Dans le détail, la Spring obtient 49 % en protection adulte, 56 % en protection des enfants, 39 % en protection des piétons et seulement 32 % pour les aides à la conduite. Sur ce dernier point, c’est l’absence de système d’aide au maintien dans la voie et les mauvaises performances du système de freinage automatique d’urgence qui ont contribué à abaisser la note.

 

 


Sur le même sujet

Publicité

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre