Une BMW i3 en charge sur un point de charge du réseau e-Born, en Haute-Savoie

Selon le dernier relevé publié par GIREVE, la France compte désormais plus de 23.000 points de charge accessibles au public, soit une hausse de 15 % par rapport à l’an dernier.

Répartis sur 10.060 stations, 23.019 points de charge accessibles au public sont désormais disponibles en France rapporte un communiqué de la plateforme GIREVE réalisé en partenariat avec l’AVERE France. Au total, ce sont plus de 3000 points de charge supplémentaires qui ont été installés au cours des douze mois écoulés. En considérant un parc de près de 150.000 véhicules électriques en circulation, la France offre en moyenne un point de charge pour 6,5 véhicules.

« Malgré la fermeture du réseau francilien Autolib’, le nombre de points de charge en France reste en hausse de 14,82 % par rapport à septembre 2017 » chiffrent les deux partenaires. La disparition d’Autolib fait toutefois perdre sa première place à Paris,qui ne compte plus que 514 points de charge accessibles au public. De manière plus générale, le retrait des bornes Bolloré affecte toute l’île de France, qui ne compte plus que 2422 points de charge accessibles au public.



« La hausse du nombre de points de recharge disponibles sur le territoire est un signe positif mais le maillage du territoire français doit encore être renforcé pour instaurer pleinement les conditions nécessaires au passage à l’électrique » note Cécile Goubet, Secrétaire Générale de l’Avere-France, qui rappelle les possibilités de financement offertes par le programme Advenir, notamment pour les bornes installées en voirie par les collectivités.

Une répartition inégale

Alors que plus de 50 % des points de charge accessibles au public sont aujourd’hui déployés en voirie ou sur des sites publics, l’AVERE et GIREVE notent que leur répartition sur le territoire reste relativement inégale.

A l’échelle nationale, la Gironde, le Rhône et la Seine et Marne sont les départements les mieux équipés. A eux trois, ils représentent plus de 10 % des points de charge publics accessibles à travers l’hexagone. A l’inverse, d’autres territoires sont très en retard. C’est notamment le cas du Territoire de Belfort et de la Creuse.

Près de 50 % de points de charge accélérée

Très poussée par la Zoé, l’offre française reste majoritairement tournée vers la charge accélérée note le communiqué. Selon les relevés GIREVE, près d’un point de charge sur deux offre aujourd’hui une puissance allant de 20 à 45 kW.

Les points de charge supérieurs à 45 kW, les bornes rapides, ne représentent que 6 % des prises accessibles.