La seconde génération de la citadine Peugeot 208 s’est convertie à l’électrique, tout comme son dérivé SUV 2008. Voici comment bien choisir entre les deux modèles, ce qu’ils partagent et quelles sont leurs différences.

Une citadine et un SUV électriques, aucun constructeur automobile n’avait encore proposé cette offre. Jusqu’à Peugeot et sa e-208, nouvelle rivale de la Renault ZOE, et le e-2008, venant titiller le Hyundai Kona Electric.

Sport vs Musclor

Plus basse, longue et basse que sa devancière, la citadine au Lion évoque davantage le dynamisme. Le constructeur a également opéré un repositionnement, avec une longueur de 4,30 mètres. Ainsi, le e-2008 est 25 cm plus long que la  version électrique de la 208, et 14 cm de plus que la première génération. Le SUV électrique du lion affiche aussi 3 cm de plus en largeur (1,77 m) et toise 9 cm plus haut (1,54 mètre). Avec de telles dimensions, il propose un coffre 30% plus important, de 405 litres contre 311 litres pour la petite de Sochaux.

Publicité


 

e-208

e-2008

Longueur

4055 mm

4300 mm

Largeur

1745 mm

1770 mm

Publicité


Hauteur

1 430 mm

1540 mm

Coffre

311 litres

405 litres

L’e-208 épouse des formes plus douces côté style contre des volumes saillants sur son grand frère. Ce dernier s’inspire du 3008, avec le capot haut et sa partie arrière. L’urbaine joue sur l’agressivité avec sa grande calandre, couleur carrosserie en électrique, et la référence à la 205. La grille avant, tout comme les « e » sur les flancs, seront les seules preuves du système électrique par rapport aux versions diesel Blue Hdi ou essence PureTech.

Par contre ne venez pas chercher à l’intérieur, la planche de bord étant identique sur les deux modèles. On y retrouve ainsi l’évolution de l’i-Cockpit, avec son petit volant à méplat et compteurs rehaussés.

Même moteur, différente autonomie

Pour les deux véhicules, Peugeot a choisi de chausser une motorisation identique, installé sur l’essieu avant. Il s’agit du bloc électrique synchrone de 100 kW (136 ch) de puissance et 260 Nm de couple. Par contre, le poids viendra différencier les performances des deux modèles. L’e-208 revendique un 0-100 km/h en 8,1 secondes, et le 0-50 km/h en 2,8 s.

Or avec 1.548 kg, presque un quintal supérieur à la citadine (1.455 kg), le SUV demande 8,5 s avant de franchir les 100 km/h. Cet embonpoint le pénalise également en termes d’efficience, sachant que la batterie de 50 kWh est identique (46 utilisables). Si la consommation est inconnue, l’autonomie de l’e-2008 est de 310 km face aux 340 km de la citadine. Ces valeurs sont sur le cycle WLTP, plus réalistes que l’ancien NEDC.

 

e-208

e-2008

Moteur

100 kW – 136 ch

100 kW – 136 ch

Couple

260 Nm

260 Nm

Batterie (utile)

50 kWh (46 kWh)

50 kWh (46 kWh)

Autonomie WLTP

340 km

310 km

0-100 km/h

8.1 s

8.5 s

Poids

1455 kg

1548 kg

Une recharge 100 kW maximum pour les deux modèles.

La recharge est toutefois identique, jusqu’à 11 kW en courant alternatif triphasé (option) via connecteur Type 2 et 100 kW en courant continu via port Combo CCS. Il faudra patienter 5h30 minimum pour un plein d’électricité à 11 kW, 7h20 à 7,4 kW et 17h30 à 2,3 kW. Pour les grands trajets et plus pressés, moins de 30 minutes suffiront pour récupérer 80% à une puissance de 100 kW.

 

e-208 / e-2008

2,3 kW AC

17h30

7,4 kW AC

7h20

11 kW AC

5h30

100 kW DC

80 % en 30 minutes

Un équipement quasi identique

De série, l’e-2008 devrait posséder les mêmes finitions que sa petite sœur. Nous devrons retrouver sur Active le régulateur de vitesse, le pack Safety Plus intégrant freinage d’urgence ou radar, ainsi que la reconnaissance des panneaux. Côté confort, l’électrique inclut la climatisation automatique, l’écran central tactile 7 pouces avec compatibilité smartphones, et les rétroviseurs dégivrants.

Le coffre sera 30% plus grand sur l’e-2008 que sur l’e-208.

Les e-208 et e-2008 seront également toutes deux couplées à l’application MyPeugeot. Disponible sur smartphone Apple iOs ou Android, elle informe sur l’autonomie, la charge ou la consommation. Il est même possible d’activer ou arrêter la recharge à distance, voire de démarrer la climatisation avant la montée à bord.

Prix proportionnel aux dimensions ?

Alors que la Renault ZOE jouait seule dans la cour des citadines électriques, elle est désormais attaquée de toutes parts. Le modèle au Losange est en effet approché en termes de prestations, puissance et autonomie, mais aussi de tarifs.

La Peugeot e-208 démarre au prix de 32.100 € hors bonus écologique sur sa version Active, jusqu’à 37.150 € en GT. Un prix quasiment identique à celui de la ZOE, qui oscille entre 32.000 et 39.600 € avec sa batterie. Le SUV e-2008 sera logiquement plus cher, avec un ticket d’entrée attendu autour de 35.000 €, soit un surplus de 3.000 €. Il devrait posséder des finitions similaires, dont l’huppée GT qui tutoiera les 40.000 €.

Si la location longue durée est choisie aux dépens de l’achat intégral, les tarifs démarrent à 199 €/mois dans le cas d’une LLD sur une durée de 49 mois, avec 1er loyer majoré de 1.990 € dans le cas de la e-208. Pour l’e-2008, la LLD devrait débuter autour de 219 €/mois selon les mêmes conditions.

 

Publicité