Le véhicule électrique est-il addictif ?

Alors que le réseau de bornes de recharge rapide a largement progressé au cours des derniers mois, certains d’entre vous envisagent sans doute d’emmener leur voiture électrique sur la route des vacances. Notre tour d’horizon et nos petites astuces à la veille du départ.

Un travail préparatoire indispensable

A moins d’être aventurier ou de ne pas avoir peur de supporter le courroux de son ou de sa conjointe et les lamentations de ses charmants bambins, difficile en 2016 d’imaginer prendre la route des vacances en voiture électrique sans un minimum de travail préparatoire.

Publicité


Si le pétro-mobiliste n’aura pas à s’inquiéter de savoir si les stations-services sont bien présentes ou opérationnelles sur son parcours, l’électro-mobiliste devra préparer son voyage. Un travail qui s’ajoute à la longue check-list pour les vacances et qui risque d’en décourager plus d’un…

Pour préparer son trajet, des outils comme ChargeMap ou PlugSurfing s’avèrent indispensables. Il s’agit de vérifier la présence des bornes sur son parcours mais aussi de s’assurer de leur bon fonctionnement en scrutant les commentaires des utilisateurs. La plupart songeront d’ailleurs à un plan « B » pour palier à une borne HS ou occupée par un « indésirable » tandis que les plus prudents avanceront bien plus loin dans l’alphabet.

Et à l’heure où l’interopérabilité reste un concept très théorique, il faudra bien penser à se munir de son inséparable porte-cartes…

Charge rapide (ou accélérée) obligatoire

Sauf à imaginer faire des sauts de puce de 150 à 200 km entrecoupés de longues pauses, la charge rapide, voire accélérée pour les Zoé qui acceptent 22 kW, s’avère indispensable pour les longs trajets.

De ce côté, on ne peut pas nier que le développement du réseau a fortement progressé au cours des dernières mois même si certains axes ne sont toujours pas correctement couverts. Sur le papier, le réseau Corri-Door, opéré par Sodetrel, est sans doute le plus pratique à utiliser sur la route des vacances. Néanmoins, le coût de la charge incitera sans doute plus d’un électro-mobiliste à sortir de l’autoroute pour privilégier les bornes Auchan et Ikea, accessibles gratuitement.

Le réseau Corri-Door de Sodetrel reconnu de « dimension nationale »

Astuce : pour connaitre plus facilement les points de charge rapide en Combo, CHAdeMO ou AC, plusieurs sites dédiés reposant sur la base de données ChargeMap sont disponibles :

La solution auto-train

autotrain-sncfPour ceux qui souhaitent s’affranchir des longs trajets tout en gardant leur voiture électrique durant les vacances, le service auto-train de la SNCF pourrait être une alternative intéressante. C’est notamment le cas pour les propriétaires de Nissan Leaf qui bénéficient d’offres avantageuses.

Seuls bémols : toutes les gares ne sont pas desservies et la fréquence du service est loin d’être quotidienne.

Publicité


En savoir plus : le site Auto-train SNCF

Et sur place ?

Une fois le voyage terminé, encore faut-il pouvoir recharger sur place. Si certains iront chercher des prises sur le domaine public, la solution de facilité reste de trouver un lieu de villégiature équipé, ne serait-ce que de prises domestiques suffisamment « armées » pour supporter la charge d’une voiture électrique durant plusieurs heures. En consultant ChargeMap, on constate que de nombreux hôtels et campings sont équipés de bornes ou de prises. Un bon moyen de choisir plus facilement où poser ses valises.

Bon à savoir : les utilisateurs peuvent également bénéficier du programme Recharge à Destination de Tesla qui propose des emplacements de charge dédiés aux véhicules tiers.

Petite astuce : sur ChargeMap, un filtre permet de faire un tri par lieu pour n’afficher par exemple que les hôtels ou les campings.

carte-camping-bornes-recharge

Avec la fonction filtre de Chargemap, on peut demander à n’afficher que les bornes disponibles dans les hôtels et campings. Ici un exemple dans la zone de Saint-Tropez.

Zen-attitude pour les propriétaires Tesla

Les propriétaires de Tesla seront sans doute les plus sereins à cette veille de départ pour les grandes vacances. D’une part parce que l’autonomie des Model S et du Model X est beaucoup plus adaptée que celle d’une Zoé ou d’une Leaf pour les grands trajets mais surtout parce que les solutions de charge sont d’ores et déjà toutes trouvées. Entre ses quelques 200 bornes réparties sur une trentaine de superchargeurs en France et son récent programme Recharge à Destination, Tesla a su créer un éco-système idéal pour les longs trajets en véhicule électrique même si certains superchargeurs risquent d’être encombrés à certaines heures de pointe.

Pour les trajets transfrontaliers, toute l’Europe n’est cependant pas couverte et certaines destinations ensoleillées et privilégiées pour les vacances, comme l’Espagne ou l’Italie, ne disposent actuellement que d’un réseau limité en superchargeurs. Dans ces pays, les utilisateurs de Tesla pourront néanmoins accéder aux bornes CHAdeMO, à condition bien sûr de disposer de indispensable adaptateur vendu dans les succursales du constructeur.

Et vous ? Quels sont vos plans pour cet été ?

Votre voiture électrique prendra-t-elle la route des vacances ou restera-t-elle au garage au profit d’une autre solution ?

 

Publicité