Le monstrueux Mercedes Ener-G-Force

Mercedes-Benz a proposé un concept futuriste de 4×4 électrique nommé Ener-G-Force dans le cadre d’un concours de design au Salon de Los Angeles.

Chaque année, un concours de design est organisé au Salon de Los Angeles entre les différents constructeurs, sur un thème imposé. Pour cette édition, il s’agissait ce créer une voiture de police.

Publicité


Mercedes-Benz est allé plus loin que la simple voiture en proposant un véhicule tout-terrain extrême, partant du principe qu’un véhicule de police peut être amené à être utilisé hors des routes. Ainsi, le constructeur allemand a proposé l’Ener-G-Force, un 4×4 futuriste. Si de nombreux participants aux concours se contentent de dessins, Mercedes a présenté une maquette à taille réelle. Plusieurs des fonctionnalités du véhicule sont hypothétiques et impossibles à mettre en œuvre aujourd’hui. Qu’importe, ses concepteurs ont pu laisser libre cours à leur imagination étant donné que l’Ener-G-Force ne sera pas produit.

Le 4×4 Classe G de Mercedes a clairement inspiré l’Ener G Force, qui en est une relecture futuriste. Le Classe G était à l’origine un véhicule militaire mais a été mis en vente au public en 1979. Depuis, la marque ne l’a jamais retiré du marché. De fait, peut-être l’Ener G Force ressemblerait-il à un éventuel successeur du Classe G ? Gorden Wagener, designer-chef chez Mercedes, va dans ce sens, indiquant que le 4×4 donne un indice sur la future orientation de la marque concernant les véhicules tout-terrain.

La face avant du Mercedes Ener-G-Force

Par rapport au Classe G, la forme du nouveau 4×4 est plus arrondie, il est également plus large et plus imposant. Les phares avant sont proches de la grille du radiateur et les deux lampes ont la forme d’un G, un détail visuellement marquant et emblématique. Il possède en outre des barres latérales amovibles, qui ne servent pas pour la protection mais pour le stockage d’énergie.

L’Ener-G-Force est en effet dotée d’une motorisation un peu spéciale, et complètement hypothétique (voire loufoque ?). Il fonctionne grâce à de l’eau qui, transformée en hydrogène, va alimenter une pile à combustible générant à son tour de l’électricité et de l’eau. Le moteur a zéro émission permettrait ainsi une autonomie de 500 miles (environs 800 km). Opérant sans contraintes de productions, les ingénieurs ont laissé de côté la question du rendement ainsi que celle de l’énergie utilisée pour transformer l’eau en hydrogène. Par ailleurs, le 4×4 possède quatre petits moteurs, un pour chaque roue, et un scanner situé sur le toit permet d’ajuster la suspension selon le relief et les conditions. Stupéfiant…

Publicité