Loi Climat : les ventes de voitures à plus de 123 g de CO2/km interdites dès 2030


Publicité

Interdiction voitures croix rouge

La Loi Climat interdira les voitures neuves les plus polluantes en France, ainsi que les poids lourds diesel d’ici 2040.

Connue sous le nom de « Loi Climat », la loi contre le dérèglement climatique serre la vis pour l’automobile. Ce week-end, l’Assemblée nationale a adopté l’article 25 de la section « Se déplacer » (dédiée aux transports). Dans celui-ci, l’alinéa 2 est très clair : « D’ici le 1er janvier 2030, la fin de la vente des voitures particulières neuves émettant plus de 123 grammes de dioxyde de carbone par kilomètre selon la norme WLTP ». Pourquoi cette barrière de 123 g/km de CO2 ? Difficile de dire, mais c’est le taux où le malus démarrera en 2023, contre 133 g/km actuellement.

Quelles voitures seront interdites ?

Le texte vise les modèles les plus polluants, déjà assujettis à un malus pouvant atteindre 30 000 euros. Il faudra dire adieu à la classique Rolls-Royce Phantom, à la Ferrari Roma ou au Mercedes-AMG Classe G63.

Cela comprend donc les voitures sportives, de luxe, gros SUV, mais pas seulement. On peut y inclure des plus modestes Ford Mondeo Hybride (128 g/km), Renault Mégane essence 115 ch (134 g/km) ou un Citroën C3 Aircross 130 ch (141 g/km).

Heureusement, les constructeurs s’organisent déjà. La plupart des modèles vont disparaître ces prochaines années, au profit de voitures hybrides, rechargeables ou électriques. Exemple, Mini va devenir une marque 100 % électrique en 2030, tout comme Ford en Europe.

La Rolls-Royce Phantom va devoir passer à l’électrique pour survivre

Les véhicules lourds aussi !

Les parlementaires ont adopté une autre mesure d’importance ce samedi 10 avril. L’amendement 7205 ajoute « une fin des ventes de véhicules lourds neufs affectés au transport de personnes ou marchandises utilisant majoritairement des énergies fossiles, d’ici à 2040 ». Les élus précisent que le « majoritairement » concerne le diesel, mais pas les biocarburants. Ces derniers font partie des énergies d’avenir du gouvernement, comme l’électrique et l’hydrogène.

Un des autobus électriques testés à Marseille.

Publicité

Sur le même sujet

Publicité

Commentaires

Copyright © 2021 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre