L’Europe va financer 24 projets d’énergies vertes dans les transports


Station Ionity de Kergoët

La Commission européenne va financer 24 projets se rapportant aux carburants alternatifs. Pour cela, elle va débloquer près de 300 millions d’euros.

Publicité

Pour continuer à développer les transports décarbonés, l’Europe voit grand. Ainsi, la Commission a sélectionné 24 programmes européens, qui se verront répartir 292 millions d’euros de subventions.

Ceux-ci couvrent l’ensemble des solutions alternatives aux carburants classiques, afin de s’éloigner des énergies fossiles. Parmi les projets, on trouve des installations de bornes de recharge et des stations d’hydrogène. Mais cela va jusqu’à un projet d’électrification des services d’assistance dans les aéroports.

Néanmoins, les projets visant à alimenter le réseau routier en stations de recharges en tous genres sont majoritaires. C’est ce qu’explique Adina Valean, commissaire européenne aux transports.

« Notre investissement de 292,5 millions d’euros se traduira par environ 5 700 points de recharge dans environ 1 400 stations de recharge, ainsi que quelque 57 stations de ravitaillement en hydrogène le long du réseau RTE-T, le tout dans les 3 prochaines années, » précise-t-elle.

Ionity décroche 28 millions d’euros pour la recharge

Le grand gagnant de ces subventions s’appelle Ionity. Le spécialiste de la borne de recharge pour voiture électrique va recevoir près de 10 % du total. Ainsi, ce sont 28 millions d’euros qu’il recevra pour déployer plus de 1 000 points de recharge ultrarapide.

Ces 1 000 bornes se répartiront au sein de 194 stations, le tout dans 13 pays du Vieux Continent. Le consortium en installera notamment en France, pour continuer à renforcer son réseau.

Le projet qui recevra les aides les plus importantes sera celui de Greenway Infrastructure, également spécialiste de la recharge. Avec 40 millions d’euros, le programme permettra de déployer des infrastructures de recharge dans les pays de l’Est, et notamment pour les camions. Plus de 1 000 bornes verront le jour, dont près de 50 pour le transport longue distance.

À lire aussi Charge rapide : Ionity reçoit un investissement colossal

Six projets français recevront une aide

Les projets français ne sont heureusement pas en reste, puisque six d’entre eux vont obtenir des financements. L’aéroport de Montpellier-Méditerranée recevra 1,2 million d’euros pour installer des bornes de recharge pour avions.

La RATP pourra quant à elle électrifier le dépôt de bus de Malakoff, dans les Hauts-de-Seine, grâce à 4 millions d’euros. Cela permettra d’implanter 200 bornes de recharge. Les quatre autres projets sont quant à eux des infrastructures liées à l’hydrogène.

Ainsi, deux stations de production et de distribution d’hydrogène vert verront le jour à Dijon. Air Liquide déploiera quatre stations supplémentaires dans l’Hexagone, tandis que Hype Assets en installera une dizaine en région parisienne. Enfin, Hynamics pourra aussi en ouvrir quatre, destinées à servir pour les transports publics.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre