La Renault ZOE à Saint Denis

ZOE, Twizy et Kangoo sont désormais commercialisés sur l’île de La Réunion. C’est le premier département d’outre-mer à bénéficier d’une diffusion grand public de véhicules électriques.

Jusqu’à aujourd’hui, aucun carburant ni énergie alternative au pétrole n’avait eu d’écho à La Réunion. Ici, le vaste parc automobile est exclusivement composé de motorisations essence ou diesel. Peu de réunionnais ont déjà entendu parler de mobilité électrique au niveau local. Pourtant, les conditions sont réunies pour son essor : 205km pour boucler un tour complet de l’île, 24km de distance moyenne parcourue chaque jour par les habitants, et un potentiel de production d’électricité photovoltaïque considérable.

Publicité


En effet, la moyenne de capacité photovoltaïque installée pour chaque habitant s’élève à 52 Watts-Crète à la Réunion, quand elle est d’1,6 sur l’ensemble du territoire national. Le cumul moyen annuel de rayonnement solaire atteint quand à lui 1900kwh/m² sur le littoral. L’exploitation de ce gisement photovoltaïque est un impératif car la production électrique de l’île est actuellement dominée par les énergies fossiles. 67% provient de centrales à charbon et diesel, 10% de la combustion de la bagasse (résidus de canne à sucre) et 20% de centrales Hydrauliques. Seulement 2,8% est d’origine photovoltaïque.

Le projet VERT (Véhicules Électriques pour une Réunion Technologique) lancé en 2012, est censé permettre aux véhicules électriques de se charger exclusivement sur une électricité de source solaire. L’opération soutient l’installation d’ombrières photovoltaïques, batteries et bornes. Parmi plusieurs entreprises, Total y participe… Mais le pétrolier facture 4€ les 10 minutes de recharge rapide. Avec un tel tarif, c’est l’assurance de dissuader les utilisateurs. Par ailleurs, le foisonnement de bornes annoncé par le projet VERT n’est toujours pas une réalité. Seules deux stations services et quelques concessions sont actuellement équipées.

Un autre élément risque de rebuter les réunionnais à passer à l’électrique : le prix. Sur l’île, la gamme ZE est proposée avec une seule et unique offre, plutôt orientée vers les professionnels et collectivités, même si les particuliers peuvent en bénéficier. Ainsi, la ZOE n’est disponible qu’en location longue durée à 599€/mois tout compris sur 5 ans. Mêmes conditions pour la Twizy à 299€ et le Kangoo ZE à 499€. S’il n’est pour l’instant pas possible d’acquérir le véhicule, c’est parce-qu’au terme de la location, il sera renvoyé dans l’hexagone pour un examen des batteries. Selon les conclusions de l’expérience, Renault pourrait par la suite proposer sa gamme électrique à la vente. Selon le concessionnaire, plusieurs collectivités se sont déjà montrées très intéressées.

Indépendamment des conditions restrictives pour y accéder, le véhicule électrique est parfaitement adapté au contexte de La Réunion. Pour en rendre compte, j’ai testé la ZOE une journée sur les routes de l’île. En premier lieu, sur les routes escarpées qui mènent au Piton de La Fournaise, puis entre Saint-Pierre et Saint-Denis, les deux grandes villes de l’île, via la très fréquentée voie rapide des Tamarins.

Je vous raconterai cet essai de la ZOE dans un article à venir la semaine prochaine…

Publicité