Avec la CV-1 développée par Kalachnikov, les russes entendent se lancer sur le marché des véhicules électriques. Une nouvelle menace pour Tesla et les autres grandes marques « premium » ?

Le groupe Kalachnikov, fabricant du légendaire fusil d’assaut AK-47, aurait-il été piqué au vif par la mise sur le marché du Flamethrower d’Elon Musk, ce lance-flamme produit par The Boring Company, sa société spécialisée dans le creusement de tunnels ? En tout cas, la contre-attaque de l’armurier russe ne s’est pas fait attendre : « Kalachnikov compte rivaliser avec les principaux constructeurs de voitures électriques, y compris Tesla », a déclaré sa porte-parole Sofia Ivanova.

Publicité


Depuis la présentation de cette « Super Electric Car » (sic) Kalachnikov CV-1 lors d’un forum militaire près de Moscou, il se chuchote que  les états-majors des grandes marques ont sonné le branle-bas de combat. Alors que les Porsche, Mercedes, BMW et autres Audi fourbissaient leurs armes pour contrer la menace Tesla, voilà qu’un nouveau péril s’annonce sur le front de l’est …

Il y a en effet de quoi s’alarmer quand le fabricant du fusil le plus vendu au monde décide de passer à l’offensive avec des véhicules électriques … Dotée d’une motorisation de 220 kW et d’une batterie de 90 kWh, promettant une autonomie de 350 km, le prototype de cet engin infernal est capable d’abattre le 0 à 100 km/h en 6 secondes … Bigre ! Quant au design robuste mais novateur, pour ne pas dire avant-gardiste, il ne laissera personne indifférent.

Et ce n’est pas tout : Kalachnikov ne compte pas que sur ce beau char pour partir à l’assaut du marché. En fin stratège, Vladimir Dmitriev, PDG du groupe, sait que pour gagner les batailles commerciales il ne suffit pas de posséder une artillerie lourde, il faut aussi pouvoir disposer d’une cavalerie légère  : « L’année prochaine, nous lançons la vente de notre première moto électrique », a-t-il annoncé fièrement.

Et vous, vous en pensez quoi de cette Kalach CV-1 ?

Publicité