La Nissan LEAF "test car" que j'ai pu essayer à Monaco, sur circuit fermé.

À l’occasion du salon EVER Monaco 2010, dont Nissan est partenaire, j’ai eu le privilège d’être invité par le constructeur pour tester son modèle électrique : la Nissan LEAF. Une expérience vraiment intéressante !

Quelques mois avant le grand prix de F1 de Monaco, la ville est déjà en travaux pour accueillir cet événement bien connu des amateurs de sports automobiles. Ce chantier a permis à Nissan de disposer d’un parking aménagé en petit circuit d’essais pour nous présenter la LEAF. D’autres bloggueurs et journalistes ont pu l’essayer. J’ai eu le plaisir de faire cet essai avec Fabien, qui bloggue pour BuzzEcolo.

Autant le dire tout de suite, c’était la première fois que je roulais en voiture électrique. C’était donc un moment que j’attendais particulièrement !

Publicité


Une fois installé au volant et les premières consignes transmises, j’appuie sur l’accélérateur … silence … la voiture avance avec pour seul bruit celui du roulement des pneus au sol. Sensation d’autant plus remarquable que le couple est au rendez-vous, ce qui rend la voiture agréable à conduire. Le couple est disponible tout de suite, c’est l’une des caractéristiques des voitures électriques. Petit rappel, la Nissan LEAF a une puissance de 90kW, soit environ 110ch en équivalent moteur thermique.

Le circuit étant relativement petit, il est difficile de donner un avis sur les qualités dynamiques de la voiture. De toute façon, notre interlocuteur chez Nissan nous indique que la tenue de route va encore être améliorée sur le modèle de série. Les batteries sont sous le plancher, ce qui est un avantage en terme de répartition des masses dans le véhicule.

Cette vidéo vous donne un rapide aperçu du fonctionnement de la voiture (comme une automatique) et du silence pendant la conduite :

Après ce court essai (deux tours sur le petit circuit), je n’ai eu qu’une envie : l’essayer sur route ! Le silence de la voiture, la souplesse et le couple de la motorisation électrique en font un véhicule très agréable à conduire.

Dans tous les cas, aux USA et au Japon on peut commander la Nissan LEAF pour une livraison en décembre. Nissan a décidé de tirer le prix vers le bas : 32 780$. Aux USA par exemple, on peut déduire 7 500$ de subvention du gouvernement fédéral, ce qui ramène le prix à 25 280$. Et dans certains états, comme en Californie, on peut déduire une subvention de l’État. Ainsi, en Californie, le prix final sera de 25 280$ – 5,000$ = 20 280$ !

Pour espérer rouler en LEAF, il faut l’infrastructure de recharge dédiée ! Pour cela, Nissan fournira également une borne de recharge à chaque client, facturée 2 200$. Une fois installée, le client pourra récupérer  50% du prix grâce a une subvention de l’état fédéral. Un « plein » d’électricité reviendra à environ 3$ en Californie. Dans le domaine des infrastructures de recharge, Nissan s’est allié à d’autres constructeurs au sein de l’association CHAdeMO.

La commercialisation en Europe devrait s’effectuer d’ici la fin de l’année. Reste à savoir quelle est la production de Nissan LEAF envisagée au niveau mondial ? Est-ce qu’il y en aura pour tout le monde ?

Publicité


Publicité