bmw-i3

Avec 1529 voitures électriques immatriculées au premier trimestre en France contre 2248 sur la même période l’année dernière, le marché de la voiture électrique se replie même si quelques nuances viennent expliquer cette baisse.

Nous l’avions déjà annoncé sur Automobile-Propre.com, le marché de la voiture électrique (VP) est à la traîne. Pour le mois de mars, ce sont 709 véhicules qui ont été immatriculés, contre 1350 l’année dernière.



Il faut dire que le mois de mars de l’année dernière était exceptionnel : il correspondait au mois de lancement de la Renault ZOE, très attendue. On se souvient notamment que Renault avait accéléré les immatriculations en Alsace pour que les acheteurs puissent bénéficier de l’aide de 5000 € qu’avait mis en place la Région.

Quoi qu’il en soit, les chiffres pour ce mois de mars sont décevants. Peut-être à cause du coup de canif dans le bonus pour les offres de location longue durée (explications ici).

Bolloré vient sauver les chiffres en immatriculant 194 Bluecar supplémentaires, ce qui « dope » les chiffres pour mars. La ZOE, malgré les améliorations de l’offre commerciale de Renault, ne fait pas le volume que l’on pourrait attendre de la plus populaire des voitures électriques (255 exemplaires).

La Nissan LEAF reste finalement assez constante dans ses volumes (146 exemplaires) et reste le numéro deux du marché, derrière la ZOE.

Les voitures allemandes, l’e-Up et la BMW i3, progressent mais restent à des niveaux faibles. Les immatriculations de ces deux modèles peuvent très bien correspondre à des véhicules de démonstration.

Tesla de son côté a immatriculé 25 Model S tandis que Mia ne donne plus signe de vie dans les chiffres. PSA arrive encore à vendre quelques modèles de ses iOn / C-Zero sans que l’on comprenne exactement comment (aucune communication).

Au final, sur le trimestre, le véhicule 100% électrique représente 0,32% du marché automobile (VP) tandis qu’il était à 0,45% l’année dernière. Entre-temps, l’offre en matière de voiture électrique a augmenté, il y a eu tout un travail en terme de communication et de pédagogie, les bornes de recharge se sont développées, etc.

Bref, le 100% électrique a visiblement encore du mal à convaincre…

immatriculations-vp-electrique-mars-2014