Au salon de l’automobile de Genève, Automobile-Propre a pu s’entretenir avec Christophe Decultot, vice-président chez Honda France. L’occasion d’en savoir sur la philosophie de cette première voiture électrique et sur sa commercialisation en Europe.

Electrique toute pour Honda ! Après son grand retour sur la technologie hybride avec le nouveau CR-V, la marque nippone poursuit son programme électrique en présentant le concept ePrototype à Genève. Une nouvelle étape qui doit conduire la marque à une offre 100 % électrifiée d’ici à 2025.

De l’Urban EV au e-Prototype

Pour Honda, la présentation du e-Prototype n’est autre qu’une suite logique.

« On a présenté un concept qui a eu un succès d’estime énorme au salon de Francfort. La décision a été prise de le commercialiser. Aujourd’hui, on présente un nouveau prototype mais qui entre nous est assez proche de la version de production que vous verrez dans quelques mois » explique Christophe Decultot.

« En fait on a évolué dans un esprit Honda assez indépendant et innovant avec un design qui s’inspire un petit peu des gènes de la marque » explique notre interviewé qui cite la Civic première génération, lancée dans les années 70, comme l’une des sources d’inspiration du modèle.

Lancée dans les années 70, la première génération de Civic a inspiré le look de la Honda e-Prototype

« C’est un véhicule au design très pur, très simple, très émotionnel avec à côté de ça des technologies vraiment innovantes . La rétro-vision par caméras, les double écrans tactiles…» résume t-il.

La sportivité plutôt que l’autonomie

Un modèle dont les performances tranchent avec celles des autres constructeurs. Alors que la course à l’autonomie est résolument engagée entre les différentes marques, Honda va à l’encontre de la tendance. « Emmener plus de batteries, plus d’autonomie c’est aussi un véhicule plus grand. On a fait le choix d’un véhicule vraiment urbain et aussi privilégier la sportivité plutôt que l’autonomie pure » justifie notre interviewé.

Pré-réservations au printemps

Sur la question de la disponibilité du modèle, le calendrier établi par Honda est assez clair.

« La prochaine étape c’est la possibilité pour le marché français de préserver le véhicule à partir du printemps – en mai ou en juin. Ensuite, à partir de septembre octobre autour du salon de Francfort il y aura un peu plus d’annonces. Les premières livraisons interviendront en janvier 2020 » précise le représentant de la marque.

Un réseau de concessionnaires volontaires

Outre les clients, ce sont aussi les concessionnaires qui doivent être convertis à l’électrique.

« On va proposer sur la base du volontariat à 100 % du réseau d’adhérer au standard spécifique pour cette voiture. C’est de la formation et aussi un investissement dans la concession dans la mise en scène du showroom et les stations de recharge. A Genève, le réseau va venir pour découvrir le véhicule et ils auront quelques mois pour se positionner ».

En d’autres termes, il n’y aura pas d’obligation pour les concessionnaires de distribuer la voiture. Hors micro, le responsable de Honda nous a  indiqué vouloir en convertir « au moins la moitié » d’ici au lancement de la voiture.

Des tarifs et des ambitions à préciser

Si elle nous confirme vouloir être « dans les prix du marché », la marque nippone nous invite à attendre quelques mois avant de découvrir les tarifs de cette première voiture électrique signée Honda. Idem quant aux niveaux de finitions. « On restera dans l’esprit de ce que vous connaissez de la gamme Honda. Peu d’options, des véhicules totalement équipés et un ou deux niveaux de finition au maximum » résume Christophe Decultot.

Sur la question des volumes de ventes, le responsable de la marque botte également en touche. «Il est trop tôt pour afficher une ambition commerciale. On va mesurer sur cette année 2019 l’intérêt au niveau des réservations et des précommandes. Cela va vraiment nous donner la température pour affiner les plans volumes pour les années à venir » détaille-t-il.

Une première voiture électrique dont la plateforme pourra à terme être utilisée sur d’autres modèles. Hors micro, l’ingénieur en chef  de la marque nous a confirmé que des véhicules types utilitaires ou SUV pourraient être lancés sur la base de la citadine. Affaire à suivre !

Honda e-Prototype : les précommandes ouvriront au printemps
3.4 (68.33%) 36 vote[s]