Mis sous pression par des réglementations de plus en plus contraignantes pour l’accès aux centres-villes, les enseignes n’ont d’autres choix que de passer à l’électrique. Associé à Daimler, le transporteur allemand Hermes pourrait intégrer 1500 véhicules électriques à sa flotte d’ici 2020 tandis que le magasin londonien Harrods vient de recevoir les clés de son premier Nissan E-NV200.

Un potentiel de 1500 véhicules électriques pour Hermes

En Allemagne, Hermes a conclu un accord avec Daimler. Concrètement, le partenariat débutera par le lancement d’un premier projet pilote. Celui-ci sera initié début 2018 dans les villes de Stuttgart et Hambourg et doit permettre de valider la pertinence, tant technique qu’économique, du tout électrique pour les livraisons du dernier kilomètre.



Pour Hermes, il s’agit notamment d’anticiper les réglementations de plus en plus sévères de certaines collectivités qui ferment leur centre-ville aux véhicules les plus polluants. Dans le cas de Stuttgart, la ville a décidé d’interdire certains véhicules diesel à compter du 1er janvier 2018 en cas de pics de pollution.

Si les essais s’avèrent concluants, Hermes prévoit de déployer quelque 1500 Vito et Sprinter électriques au sein de sa flotte d’ici 2020 à travers toute l’Allemagne. D’ici 2025, le transporteur ambitionne de réaliser l’intégralité de ses livraisons en zones urbaines dans les grands villes allemandes avec des véhicules zéro émissions.

S’il passe avec succès la phase de test, le Vito électrique pourrait être déployé à grande échelle au sein de la flotte d’Hermes.

Harrods roule électrique avec Nissan

A Londres, c’est le célèbre magasin Harrods qui se convertit à l’électrique avec l’acquisition d’un premier fourgon électrique, un e-NV200 fourni par Nissan.

A Londres, Harrods a reçu les clés de son premier Nissan e-NV200

Pour l’enseigne londonienne, il s’agit d’un véritable retour aux sources près de 100 ans après avoir intégré pour la première fois un véhicule au sein de sa flotte. En 1919, le magasin mettait déjà en place ses premiers fourgons électriques. Des American Walker destinés à la livraison de sa clientèle londonienne. A l’époque, l’enseigne en utilisait une soixantaine…