Chevrolet Volt

General Electric (GE) vient d’officialiser son intention d’acheter 25 000 véhicules électriques livrables avant 2015, et que « sa première commande de 12 000 véhicules ira a GM, à commencer par la Chevrolet Volt en 2011 ».

Ce qui laisse également sous-entendre que GM va lancer d’autres véhicules électriques dans le très court terme, car GE semble dire que la Volt ne sera qu’une composante de cette commande. À part GM, aucune autre marque n’a été mentionnée pour l’instant.

Publicité


Si la commande n’est pas une surprise, (nous en parlions dans un article recent) la rapidité de la mise un place de ce plan en est une. GE va garder 15 000 véhicules pour son propre parc de voitures, et va intégrer les autres 10 000 véhicules dans les flottes que la compagnie gère pour d’autres clients.

Cela confirme également que les flottes d’entreprises seront les « early adopters » de masse qui vont faire décoller le marché du véhicule électrique. Ce qui est logique, car les entreprises ne regardent pas tant sur le prix d’achat d’un véhicule que sur le coût d’utilisation sur sa durée de vie.

Il ne faudra donc pas être surpris si d’autres flottes, notamment Fedex ou la Poste américaine (qui a un parc de plus de 100 000 véhicules) annoncent prochainement des commandes de même envergure. Les flottes d’entreprises et des administrations représentent plus de 16 millions de véhicules aux USA.

GE a également annoncé la création de deux « centres d’expérience et d’éducation sur le véhicule électrique pour clients » qui seront situés l’un a Detroit dans le Michigan, l’autre à Eden Prairie dans le Minnesota. Ces centres serviront à la formation des employés et clients de la firme.

Pour GE, tout cela n’est pas de l’altruisme : les divers équipements de la firme produisent un tiers de l’électricité mondiale, et elle a déjà beaucoup investi dans la voiture électrique, en produisant notamment des bornes de recharge et en étant un des premiers investisseurs dans la compagnie de batteries lithium A123 Systems.

Publicité