L’Avere vient de publier son dernier baromètre des infrastructures de recharge. L’occasion de faire le point sur le développement du réseau en France.

Il y a quelques jours, une enquête montrait qu’une majorité de Français n’a plus peur de partir en vacances avec une voiture électrique. Les conducteurs voient ainsi les électriques comme des moyens de transport fiables pour les trajets longue distance, grâce à l’arrivée de modèles à plus grande autonomie et au développement du réseau de recharge. Justement, où en est ce dernier dans l’Hexagone, alors que de nombreux conducteurs de véhicules branchés vont prendre la route lors des chassés-croisés estivaux ?

Plus de 130 000 points en accès public

Il y a un peu plus d’un an, la France franchissait le cap des 100.000 points de recharge sur le domaine public. La bonne nouvelle est que le rythme des installations n’a pas ralenti après le passage de cet objectif hautement symbolique. Au 30 juin 2024, on comptait ainsi 138.887 points de recharge dans l’Hexagone, soit une hausse de 37 % en un an.

Il y a maintenant 206 points pour 100.000 habitants, contre 151 il y a un an. Attention à ne pas confondre points et stations, il y a plusieurs points par station ! Au total, la France comptait 44.703 stations en France au 30 juin.

Et preuve que la période estivale est importante, un pic d’installation a été atteint en juin, avec plus de 5.800 points de charge mis en service en accès libre. Toutes les aires de service sont équipées pour la recharge des véhicules électriques, et il commence même à y avoir des stations de repos (sans station essence) avec des bornes. Cela se ressent dans la présence des points ultra-rapides, ceux de plus de 150 kW étant passés de 7 à 10 % du total. Une très large majorité des points est toutefois du AC triphasé de 7,4 à 22 kW (48 %).

À lire aussi Partir en vacances en voiture électrique : quels sont les réseaux de bornes de recharge les plus fiables ?

Le réseau poursuit son développement à bon rythme grâce à de nombreuses installations sur les parkings et devant les commerces. Le nombre de points sur les parkings est ainsi passé de 35.747 à 48.323 en un an. Pour les commerces, on est carrément passé de 39.696 à 59.564. 43 % des points sont ainsi devant des magasins, un atout pour attirer la clientèle et une bonne chose pour avoir une offre de recharge en dehors des grands axes.

Mais trop de bornes en panne

L’augmentation régulière du nombre de points fait que les bornes ne sont pas saturées, loin de là ! En juin 2024, un point de recharge comptabilisait en moyenne 13,8 sessions de recharge sur le mois.

Reste le point noir de la situation : le grand nombre de bornes indisponibles. Un point de recharge est considéré comme disponible s’il n’est ni en maintenance, ni hors-service. La situation s’est clairement dégradée. En juin, le taux de disponibilité était de 80 % pour les points AC, contre 84 % il y a un an. Du côté des DC, on était en juin à 75 % pour ceux jusqu’à 150 kW, et même 72 % pour les plus de 150 kW. On était à 82 % pour ces derniers il y a un an !

De quoi inquiéter pour les grands départs, car ces points sont les plus recherchés sur la route des vacances.

Source et graphiques : Avere France