Source : Vendée Energie Tour

A l’occasion d’EVER Monaco, Jeremy Cantin revient avec Automobile Propre sur la légalisation de la conversion des véhicules essence et diesel en véhicules électriques. 

Fondateur de Brouzils Autos et, plus récemment d’Enéo qu’il dédie à ses nouvelles activités électriques, Jeremy Cantin milite depuis de nombreux mois pour l’adoption d’un cadre légal autour de l’électrification des véhicules thermiques existants.

« Le texte permettant la conversion du thermique en électrique est passé à la loi LOM (Loi d’Orientation des Mobilités ndlr) le mois dernier. Également un texte permettant la conversion sans autorisation des constructeurs. Le texte va à présent être analysé à l’Assemblée Nationale en première lecture du 14 au 21 mai. Le temps que cela passe au Journal Officiel, il faudra encore un peu de temps mais on n’a jamais été aussi proche » se réjouit Jeremy Cantin qui a pu bénéficier de nombreux soutiens des politiques vendéens pour pousser ce cadre législatif essentiel au démarrage de l’activité.

Un réseau en cours de structuration

Via sa nouvelle société, Enéo, Jeremy Cantin souhaite se positionner en « B2B », assurant les opérations de conversions pour le compte d’un réseau de garagistes partenaires.

« La vocation, c’est de garder le maillage territorial des petits garages. Nous n’avons pas vocation à aller chercher leur marché. Si un véhicule doit être converti, ils contrôlent les pneus, les amortisseurs et nous on vient convertir pour eux » résume Jeremy Cantin qui compte faire profiter de cette nouvelle activité à l’ensemble de la filière. « L’idée globale, c’est de garder un maximum d’emploi sur le territoire et de garder cette filière de manière artisanale » insiste-t-il. Un réseau qui se construit avec la Fédération Nationale Automobile (FNA) et l’association AIRE, spécialement créée pour promouvoir la conversion d’engins thermiques en véhicules électriques.

Une activité qu’Enéo ne sera pas le seul à exercer. Il y a quelques semaines, nous évoquions le lancement de la start-up Phoenix Mobility, spécialisée dans les kits de conversion. Basée à Cassis, la société EDEN est également intéressée pour élargir son activité à la transformation de véhicules thermiques en électriques.

Avec Enéo, Jeremy Cantin souhaite construire une véritable filière autour de la conversion des véhicules thermiques en électriques.

Des aides de l’Etat à l’étude

« Le premier marché sera les professionnels » juge notre interviewé qui souhaite proposer des alternatives aux Master ou Crafter électriques dont les prix restent aujourd’hui trop élevés pour les plus petites structures. Pour les particuliers, Jeremy Cantin estime qu’il faudra attendre la structuration du réseau et un certain lancement de l’activité pour « diminuer le coût des matières premières ».

Puissance, autonomie… les opérations de conversion seront réalisées en fonction des besoins réels du client. « Cela ne sert à rien de mettre 50 kWh de batteries pour faire 10 km ou de mettre un véhicule qu’il faut recharger à chaque instant. L’idée c’est d’avoir quelque chose d’adaptatif pour le client et d’adaptatif en fonction de l’évolution technologique. Aujourd’hui, on parle de batteries, demain cela pourra être la petite pile à hydrogène qui produit l’énergie en fonction des besoins » explique notre interviewé.

Quant à la question essentielle du prix de ces conversions, les réponses sont toujours floues. « Aujourd’hui personne ne peut se prononcer sur le tarif exact mais on travaille tous fortement pour que ce soit à mi-chemin entre le neuf et l’occasion. Des discussions sont aussi en cours pour voir si des aides de l’Etat peuvent aussi coller à la conversion et pas qu’aux véhicules neufs » nous détaille Jeremy Cantin.

De Brouzils Autos à Enéo

Pour Jeremy Cantin, EVER Monaco est également l’occasion de communiquer sur le lancement d’une nouvelle structure : Enéo. « Enéo est un constructeur automobile de véhicules électriques qui va commercialiser des buggys en version compétition/école de pilotage, initiation tout terrain et prochainement une version civile 4 places plus orientée loisirs » nous précise Jeremy Cantin qui a tenu à séparer son activité initiale de garagiste (Brouzils Autos) de celle liée au véhicule électrique.

Présent à EVER Monaco, le buggy électrique d’Enéo est exposé quelques semaines après sa participation au Rallye des Gazelles. « Les conditions difficiles du Maroc, les fluctuations de températures, les vibrations, nous ont permis d’emmagasiner beaucoup d’éléments. Cela nous a permis de tester la technologie que l’on embarque dans l’ElectroCox, de voir la fiabilité et de montrer que la conversion est une vraie solution pour demain » explique Jeremy Cantin.

A bord de ce buggy électrique, on retrouve ainsi les mêmes composants que ceux présents dans ElectroCox, une Coccinelle électrique révélée en 2017 lors du Vendée Energie Tour. D’une puissance de 80 kW, le moteur électrique est ainsi couplé à une batterie de 30 kWh. « Dans le désert, nous pouvons faire 200 kilomètres. On a pu relever des consommations de 12 à 18 kWh. En matière de recharge, on est en prise Type 2 avec une charge en 32 A monophasé » détaille notre interviewé.

« Pour les buggys versions tout terrain, on est prêts tout de suite. Il va y avoir une phase d’homologation pour les versions civiles. Cela va demander un peu de temps. Les prix vont être fonction du coût d’homologation et du produit final » poursuit-il. Quant à la version non homologuée, Jeremy Cantin précise que le tarif sera défini en fonction du cahier des charges établi avec le client.

Vidéo : notre interview de Jeremy Cantin à EVER Monaco

Convertir sa voiture à l’électrique : c’est pour bientôt !
4.9 (98.33%) 24 vote[s]