club-zoe

Parfois critiqué sur sa stratégie marketing autour du véhicule électrique, il semble que Renault ait décidé de réagir. Le constructeur compte désormais sur ses clients pour faire découvrir la voiture électrique au plus grand nombre.

Renault a certainement constaté que la commercialisation d’une voiture électrique ne répond pas aux mêmes règles qu’une voiture traditionnelle. Il faut du temps pour expliquer et répondre aux questions des automobilistes sur ce type de véhicule.



Le bouche à oreille joue clairement un rôle très important dans l’acte d’achat, de même que l’essai de la voiture. Renault a d’ailleurs compris que la plupart des clients sont très satisfaits de leur voiture et qu’ils en parlent autour d’eux avec passion.

Selon des informations remontées par les membres d’Automobile Propre, Renault s’apprête à « organiser » le bouche à oreille autour de sa voiture électrique avec la création d’un « Club ZOE ».

Concrètement, l’idée est de fonctionner sur un principe similaire à celui des « réunions Tupperware » consistant à avoir des ambassadrices qui organisent des réunions pour faire connaître et vendre les célèbres boîtes en plastique.

Selon Renault, la définition d’un ambassadeur du Club ZOE est la suivante : « un possesseur de ZOE qui a la passion de faire découvrir et partager son expérience ZOE à ses proches ».

Pour organiser sa réunion, à laquelle sont conviés sa famille et ses amis, il est soutenu par sa concession Renault qui lui met à disposition l’apéritif, un vendeur et une ZOE d’essai durant sa soirée « Club ZOE ».

soiree-club-zoe

Du matériel promotionnel est aussi mis à disposition de l’ambassadeur : un film, un quizz, des goodies, etc. À la clé : 3 mois de loyers batterie offerts pour l’organisation d’un premier club.

kit-ambassadeur-club-zoe

Note : Tiens, cette photo de la ZOE me rappelle quelque chose



Voici plus en détail le déroulé d’une soirée telle que l’imagine Renault :

deroule-club-zoe

Au final, c’est une stratégie plutôt astucieuse que propose Renault ! Elle est basée sur le bouche à oreille et la recommandation. La seule chose qu’on peut se demander c’est si la relation de confiance autour du bouche à oreille ne sera pas faussée par le côté « commercial » de ces Club ZOE. En tout cas, ça marche déjà pour les Tupperwares…

Pour l’instant, il semble que le Club ZOE ne soit qu’en expérimentation, il sera intéressant de voir comment (et si) ce mode d’information autour de la voiture électrique sera déployé à grande échelle, Renault n’ayant pas encore communiqué officiellement sur le sujet.