Chevrolet Colorado ZH2 fuel cell electric vehicle

General Motors vient de révéler le Chevrolet Colorado ZH2, un pick-up à hydrogène qui sera expérimenté par l’armée américaine dès 2017.

Mis au point par GM, en collaboration avec le Tank Automotive Research, Development and Engineering Center (TARDEC) de l’armée américaine, le Colorado ZH2 est une version modifiée du pick-up Chevrolet Colorado..

Publicité


Comment ça marche ?

Concrètement, le véhicule est alimenté par trois réservoirs cylindriques capable d’embarquer jusqu’à 4 kilos d’hydrogène. Constitués en fibre de carbone, ces réservoirs ont été spécialement renforcés pour un usage militaire et sont capables de résister aux tirs ennemis.

A ces réservoirs à hydrogène s’ajoute une petite batterie de 16 kWh capable d’animer seule le véhicule durant une trentaine de kilomètres. Avec les réservoirs à hydrogène, l’autonomie totale peut atteindre jusqu’à 300 kilomètres.

colorado-zh2-schema

Des avantages tactiques

Bien au-delà de ses vertus écologiques, l’hydrogène intéresse l’armée américaine pour ses avantages tactiques. Ses moteurs électriques permettent au véhicule d’évoluer silencieusement en zone de conflit et sa signature thermique est moindre que celle d’un véhicule traditionnel. De quoi le dissimuler plus facilement aux yeux de l’ennemi.

Le véhicule intègre également un générateur électrique de 25 kW qui pourrait alimenter un campement sans avoir à recourir à des générateurs diesel beaucoup plus bruyants tandis que l’eau générée par la pile à combustible, environ 2 litres par heure, pourrait être réutilisée par l’équipage.

Premiers tests en 2017

L’armée américaine entamera les tests du Colorado ZH2 tout au long de l’année 2017 et envisage d’utiliser le véhicule en tant que patrouilleur silencieux dans des zones particulièrement risquées. Ce n’est qu’au terme de ces essais que l’elle décidera, ou pas, de concrétiser une commande auprès du constructeur.

Pour General Motors, le Colorado ZH2 est le second contrat remporté auprès de l’armée américaine cette année. Au mois de juin, le constructeur avait déjà révélé un prototype de véhicule sous-marin à hydrogène baptisé UUV (unmanned undersea vehicles) et destiné à l’US Navy.

Publicité