Charge rapide : Nissan branche la Corse avec le groupe Ferrandi

Associé aux stations de distribution de carburant du groupe Ferrandi, Nissan s’apprête à déployer un réseau de 14 bornes rapides sur le territoire Corse. Objectif : impulser le marché du véhicule électrique sur l’Ile de Beauté en levant le frein du manque d’infrastructures.

Après Auchan ou Ikea, Nissan étend ses partenariats autour de la charge en Corse où il vient d’officialiser un partenariat avec le groupe Ferrandi, acteur majeur de la distribution de carburant sur l’île désireux d’étendre ses domaines de compétence au ravitaillement des véhicules 100 % électriques.

Publicité


Un réseau de 14 bornes rapides

nissan-ferrandi-corse-02Inaugurée ce mardi 13 septembre à Bastia, la borne rapide Nissan est la quatrième opérationnelle au sein du réseau Ferrandi après celles d’Ajaccio, de Propriano et d’Aléria. D’ici à l’été 2017, 14 bornes seront ouvertes au sein des stations Ferrandi avec une répartition homogène à travers le territoire corse.

Concrètement, les bornes sont offertes par Nissan tandis que le groupe Ferrandi prend à sa charge les coûts liés au raccordement et à l’énergie.

Un tarif raisonnable

Partenariat Nissan oblige, les propriétaires de Leaf et de e-NV200 pourront accéder aux bornes rapide du groupe Ferrandi gratuitement grâce au Zero Emission Charge Pass. Les propriétaires de véhicules électriques d’autres marques devront quant à eux s’acquitter d’une recharge payante.

Le montant reste toutefois raisonnable avec un droit d’entrée « fixe » de 2.5 € auquel vient s’ajouter un tarif de 7 centimes/minute de charge, soit un coût global de l’ordre de 5 € pour une recharge de 30 minutes. Les bornes sont compatibles avec la solution Kiwhi Pass et les clients pourront directement acheter une carte dans les stations équipées.

Vi-standards, les bornes déployées par Nissan sont fournies par son partenaire DBT-CEV et proposent de la charge en CHAdeMO et en AC. Certains regretteront que le connecteur Combo ne soit pas de la partie mais, aucune législation ne s’imposant sur le domaine privé (hors éventuelles subventions publiques), Nissan reste libre de choisir les standards qu’il propose.

Implantées sur des stations de distribution de carburant existantes, les bornes de recharge du groupe Ferrandi bénéficient également d’un ensemble de services pratiques : café, restaurant, sanitaires etc…

Impulser le marché

Alors que moins d’une cinquantaine de véhicules électriques ont été immatriculés en Corse depuis le début de l’année, Nissan souhaite donner une impulsion sur le territoire en levant le frein lié au manque d’infrastructures de recharge.

Une fois les 14 bornes rapides installées dans le réseau Ferrandi, les propriétaires de véhicules électriques auront accès à une solution de charge au moins tous les 70 km sur l’Ile de Beauté. Reste maintenant aux concessionnaires, tant Nissan que les autres, de mettre en avant ce réseau pour vendre leurs modèles 100 % électriques.

Pour Nissan, l’ambition est également politique. Territoire insulaire pourtant propice au développement de l’électro-mobilité, la Corse est aujourd’hui très mal équipée en bornes de recharge. Avec ce premier réseau, l’idée est de sensibiliser les pouvoirs publics sur ce déploiement nécessaire.

Publicité


« La présence des élus lors de l’inauguration, et notamment le Maire de Bastia, Pierre Savelli, était un très bon point » note Brice Fabry, Directeur Véhicules électriques de Nissan West Europe.

nissan-ferrandi-corse-03

Promouvoir l’électro-tourisme en Corse

N’en déplaise aux Corses parfois peu enclins à voir les métropolitains envahir leur île, la présence de ce premier réseau, associé aux deux stations déjà opérationnelles de DrivEco, risque d’attirer plus d’un électro-mobiliste sur l’Ile de Beauté. Une initiative qui devrait également séduire les propriétaires de Tesla Model S et de Tesla Model X qui ne bénéficient pas encore de superchargeurs en Corse.

Quant à imaginer, au même titre que l’offre auto-train avec la SNCF, des tarifs préférentiels accordés aux véhicules électriques sur la traversée en ferry vers l’Ile de Beauté, il n’y a sans doute qu’un pas chez Nissan… A suivre !

Vidéo

Retrouvez ci-dessous notre reportage vidéo avec l’interview de Paul Bertrand, Directeur Commercial du Groupe Ferrandi, et de Brice Fabry, Directeur Véhicules Electriques de Nissan West Europe.

Publicité