Après 2 mois d’expérimentation en situation réelle avec 2.500 utilisateurs volontaires sélectionnés, le service d’autopartage free-floating WeShare vient d’être lancé à Berlin (Allemagne) par Volkswagen.

Délai tenu, si l’on se réfère à l’annonce effectuée fin août 2018 par le constructeur qui prévoyait un lancement au premier trimestre 2019 avec une telle flotte que complèteront 500 e-up! début 2020, puis des ID.3 quelques mois plus tard.

Comme d’autres opérateurs déjà en place à Berlin, Volkswagen a privilégié un fonctionnement free-floating, sans station spécifique dédiée. Les véhicules sont à prendre dans la rue, là où ils se trouvent, et à laisser à destination, en exploitant éventuellement les places d’ordinaires réservées aux résidents, mais aussi celles dédiées spécifiquement aux véhicules électriques ou partagés.

La grande particularité de WeShare est, dans cette ville allemande, de ne proposer que des modèles électriques. Une application permet de localiser les véhicules disponibles et l’état de charge de leurs batteries.

L’inscription se fait en ligne, à condition de pouvoir justifier d’être titulaire d’un permis de conduire. La validation intervient dans les quelques minutes suivantes, ouvrant rapidement l’accès au service.

Volkswagen compte étendre son enseigne WeShare à d’autres grandes villes d’Europe, en privilégiant celles de plus d’un million d’habitants.