Le Cessna Grand Caravan électrique en vol - Photo MagniX

Ce n’est pas encore une version zéro-émission de l’A380, mais on s’y rapproche à (très) petit pas. Capable de transporter jusqu’à 14 passagers, le plus grand avion électrique au monde a bouclé son premier vol d’essai.

Et si l’avion électrique idéal était tout simplement un modèle converti ? Alors que plusieurs start-ups travaillent sur des prototypes entièrement nouveaux, les seuls vols zéro-émission réalisés l’ont été par des appareils dont le moteur thermique a été remplacé par un moteur électrique. Fin 2019 le premier avion commercial à batterie, un De Havilland Beaver DHC-2 transformé, lançait son premier vol. Il y a quelques jours, c’est un Cessna 208B Grand Caravan tout aussi électrifié qui inaugurait le vol du plus grand aéronef commercial zéro-émission au monde.

Le Cessna Grand Caravan électrique au sol – Photo MagniX

Les deux appareils partagent une technologie très similaire et notamment leur moteur électrique de 560 kW (761 ch) fourni par MagniX. Décollé le 28 mai de l’aéroport de Grant County au nord-ouest des États-Unis, le Cessna a réussi un premier vol d’essai de 30 minutes à une altitude maximale de 2500 pieds (762 m). Selon AeroTEC qui a conçu l’appareil, il a consommé l’équivalent de 6 dollars (5,4 euros) d’électricité alors que la version thermique aurait nécessité plus de 300 dollars (270 euros) de carburant.

Il s’agit cependant d’un modèle expérimental, équipé d’une volumineuse batterie lithium-ion 750 v de 1100 kg. S’il peut actuellement transporter un maximum de 4 passagers sur 160 km, la société espère pouvoir embarquer une « pleine charge » sur la même distance d’ici quelques années grâce à l’évolution des technologies de batteries. Une autonomie suffisante pour de nombreux opérateurs mais toujours très éloignée des 1759 km offerts par la version thermique du Cessna Grand Caravan.

Publicité


Publicité