Lors de la conférence sur l’innovation DLD All Stars, le patron de BMW Oliver Zipse a assuré que Tesla ne pourra pas continuer encore longtemps son rythme actuel de développement.

Le média allemand Automobilwoche rapporte l’avis du patron de BMW. Ce dernier justifie sa position par la rapidité avec laquelle les constructeurs classiques se mettent à l’électrique.

Elon Musk a réussi à imposer Tesla quand l’offre en véhicules électriques était pauvre. Les recommandations des premiers propriétaires de Tesla Model S aidant, l’intérêt pour la marque a littéralement explosé.

Le taux de croissance de Tesla pourrait donc ralentir, selon Oliver Zipse. Il positionne le nouveau BMW iX3 comme une réponse directe aux modèles nés à Palo Alto.



Face à Tesla, il défend l’ambition de BMW de « construire les véhicules les plus “verts” de l’industrie automobile ». Et ce, en jouant sur tout le cycle de vie des véhicules. Depuis la chaîne d’approvisionnement en matières premières, jusqu’au recyclage.

Deux exemples soutiennent les propos du patron de BMW. Tout d’abord, une production de batteries réalisées avec une électricité renouvelable. Et une fabrication des véhicules neutre en CO2.

Avis de l'auteur

Alors que Tesla construit sa gigafactory dans les environs de Berlin, les constructeurs allemands s’inquiètent. Quoi de plus naturel pour eux que de prédire la fin du rouleau compresseur de Palo Alto !?

C’est oublier que sur l’échiquier de la mobilité électrique, Elon Musk a les blancs. Il aura toujours un tour d’avance. S’il ne commet pas d’erreur, il saura diversifier l’offre de Tesla, du monoroue au tracteur agricole s’il le faut. Et ce, pour que la marque reste devant le peloton.

Beaucoup ont déjà prédit la chute de Tesla. Une petite pirouette, et la course continue.

Le risque évoqué par Oliver Zipse est bien réel cependant. À lui toutefois de ne pas oublier qu’il n’est pas en face d’un adversaire ordinaire.