A quelques heures de l’ouverture du salon automobile de Francfort (Allemagne), Thierry Bolloré, à la tête de Renault, a donné quelques détails du programme du constructeur autour de la mobilité électrifiée.

Répondant aux questions d’un journaliste du quotidien allemand Handelsblatt, il a assuré que Renault pourrait proposer en Europe une voiture électrique à 10.000 euros dans moins de 5 ans.

Le dirigeant français prévoit une chute spectaculaire des prix sur le marché, qui sera profitable aussi bien aux particuliers qui souhaitent s’équiper d’une voiture électrique qu’aux opérateurs d’autopartage. Un scénario qu’il qualifie de « nécessité ».

Selon Thierry Bolloré, Renault pourrait être en mesure de proposer une voiture électrique à moins de 10.000 euros dans moins de 5 ans

Il a cependant prévenu « On ne peut rien précipiter ! », rappelant : « Pour que le développement d’une nouvelle mobilité soit durable, il doit également être rentable ».



Alors que son interlocuteur évoquait des manifestants qui profiteront du salon pour accuser « l’industrie de partager la responsabilité du changement climatique », Thierry Bolloré a répondu : « Nous devons faire partie de la solution et non du problème », citant les projets de Renault pour développer les véhicules électriques et hybrides rechargeables, mais aussi le programme d’autopartage du constructeur à Madrid avec des ZOE. Ce dernier « fonctionne bien et est même rentable », a-t-il souligné.