Toyota Prius

Finis les autoradios et les GPS. A San Francisco, les voleurs ont décidé de s’attaquer aux batteries des Toyota Prius. Un marché noir particulièrement lucratif !

Selon la police de San Francisco, cette vague de vol serait l’œuvre d’un réseau de spécialistes qui connaîtrait très bien la voiture et surtout la façon de retirer la batterie sans risque d’électrocution. Brisant la vitre arrière, les voleurs retirent ensuite méticuleusement la batterie. L’opération dure environ 20 minutes.

Revente au marché noir

Que deviennent ces batteries ? Elles sont tout simplement revendues au marché noir. Un marché particulièrement lucratif puisque la Prius est très populaire en Californie où plusieurs milliers d’exemplaires sont en circulation.

Alors qu’une batterie coûte aux alentours de 2500 $ aux US, celles proposées sur le marché parallèle sont vendues entre 900 et 1000 $. Si les économies réalisées sont alléchantes, il est évidemment difficile pour l’utilisateur de connaitre l’état de la batterie achetée.

Publicité


De son côté, le constructeur est en train de chercher un moyen de mieux protéger ses batteries. L’usage de boulons antivol fait partie des solutions envisagées.

Publicité