Les premiers exemplaires de la Toyota Mirai viennent d’arriver en Europe. Déjà vendue au Japon depuis décembre dernier, la berline à hydrogène de Toyota sera lancée en Europe à compter du mois de septembre.

15 ans après la célèbre Prius, Toyota investit à nouveau l’Europe avec un modèle présenté comme révolutionnaire, la Toyota Mirai, sa première voiture de série à hydrogène. Les 5 premiers véhicules sont arrivés début août dans les ports de Bristol (UK) et Zeebrugge (Belgique).

« Nous sommes impatients de débuter les livraisons des premières Mirai aux clients à partir de Septembre et de voir l’avenir prendre forme sur les routes européennes » a indiqué Karl Schlicht, Vice-Président de Toyota Europe.

Longue de 4.89 m, la berline à hydrogène de Toyota est animée par un moteur électrique de 155 chevaux et revendique 500 kilomètres d’autonomie avec un seul plein. Elle est alimentée par deux réservoirs d’hydrogène compressés à 700 bars offrant une capacité totale de 122 l.



Seulement trois pays

Allemagne, Royaume-Uni et Danemark. Seulement trois pays européens sont concernés par cette première vague. Pour Toyota, il s’agit de favoriser les marchés où l’infrastructure de ravitaillement est la plus développée et la France n’en fait malheureusement pas partie.

En Allemagne, son prix de vente est annoncé à 66.000 € hors taxes. Quant aux objectifs de vente du constructeur nippon, ils restent plutôt modestes avec un volume estimé entre 50 et 100 exemplaires par an sur les années 2015 et 2016…