Réunis lors d’une assemblée générale à Fremont, les actionnaires ont validé un projet de rémunération annoncé en janvier dernier qui pourrait rapporter 56 milliards de dollars à Elon Musk s’il atteint ses objectifs.

Basés sur les résultats de la marque pour les dix prochaines années, ces objectifs sont liés aux performances boursières de l’entreprise. Au total, douze étapes ont été définies, chacune d’elle octroyant à Elon Musk de nouvelles stock-options.

Alors que le groupe est aujourd’hui valorisé à environ 54 milliards de dollars, la première étape est fixée à 100 milliards de dollars. Par la suite, chaque 50 milliards de dollars supplémentaires permettra à Elon Musk d’empocher de nouveaux gains et ce jusqu’à atteindre 650 milliards de dollars de valorisation boursière.

Un chiffre vertigineux validé par plus de 70 % des actionnaires mais dénoncé par certains investisseurs qui jugent la rémunération du patron de Tesla « sidérante » par rapport à celle d’autres dirigeants d’entreprises cotées en bourse.

Publicité


Publicité