Aux États-Unis, Tesla vient de lancer deux avis de rappels concernant plus de 500 000 de ses véhicules. Si les correctifs à apporter sont mineurs, les équipes techniques du constructeur risquent d’être mises sous tension au cours des prochains mois…

Si les mises à jour à distance ont souvent permis à Tesla de résoudre des soucis logiciels sans avoir à passer par un rappel « physique », le constructeur n’y échappe pas lorsqu’il s’agit de problèmes d’ordre matériel. C’est le cas sur les deux avis de rappels que vient d’émettre la marque aux États-Unis.

Des correctifs mineurs

En pratique, les problèmes rencontrés ne concernent aucun « organe vital ». Sur la Model 3, c’est un souci au niveau du faisceau de la caméra de recul qui a été identifié. Mal assemblé, celui-ci pourrait l’empêcher de fonctionner. Au total, 356 309 véhicules produits entre 2017 et 2020 sont concernés.

Sur la Model S, c’est un défaut d’alignement au niveau de la fermeture du coffre avant qui pourrait engendrer un problème de verrouillage. Le rappel concerne quelque 119 000 exemplaires de la berline construits entre 2014 et 2021.

Au cumul, ce sont près d’un demi-million de voitures Tesla qui vont devoir être inspectées par les équipes du constructeur. Un chantier colossal compte tenu du nombre réduit de service-centers déployés par la marque (150 environ aux États-Unis).

À ce jour, le constructeur n’a pas annoncé de campagne similaire pour le marché européen.