Malgré la crise des semi-conducteurs, Tesla parvient à tenir un rythme de production impressionnant. La Gigafactory Shanghai, en particulier, fabrique des voitures électriques sans fléchir.

L’usine Tesla en Chine est cruciale pour les ventes de la marque. En particulier cette année où, dans l’attente de la mise en route de la Gigafactory de Berlin, elle assure la production des Model 3 et des Model Y pour l’Europe.

La production chinoise de Tesla s’est même encore intensifiée, alors que le dernier trimestre de l’année arrive. L’objectif pour la firme d’Elon Musk est de dépasser une production de 300 000 voitures rien qu’en Chine pour les neuf premiers mois de l’année.

Fin août, Tesla comptait 240 000 voitures produites dans l’usine de Shanghai, selon l’association chinoise des constructeurs. L’objectif final serait pour le constructeur de franchir le cap des 450 000 voitures, rien qu’en Chine.

Un chiffre impressionnant, surtout si l’on tient compte de la pénurie de puces électroniques qui affecte grandement le marché. Tesla parvient à être un des constructeurs les moins impactés par ce problème industriel.

Elon Musk avait expliqué la méthodologie pour contrer la pénurie de puces, tout en mettant ses équipes sous pression. Au deuxième trimestre, l’entreprise américaine a livré plus de 200 000 voitures dans le monde entier et devrait encore améliorer ce chiffre au troisième trimestre.