L’arrivée du Tesla Cybertruck a secoué Rivian, qui s’active à lancer son utilitaire électrique. Pour en assurer le succès, le fabricant envisage aussi de développer un réseau de charge propre, comme Tesla.

Le réseau de recharge des voitures est l’une des premières conditions pour assurer les performances commerciales d’un modèle. C’est d’ailleurs ce qui fait le succès de Tesla, qui propose un réseau de recharge efficace, dense, simple et peu couteux.

Dans la trajectoire de Tesla, Rivian est sur le point de lancer son pick-up R1T. Sans mimer la firme de Palo Alto, Rivian adopte toutefois une stratégie similaire à Tesla, qui encore une fois fait figure d’étalon.

Mais pour se démarquer, la firme de Plymouth, dans le Michigan, prend une trajectoire différente, en dehors des sentiers battus. Ainsi, la marque lancera un réseau de recharge rapide avec des bornes installées dans des parcs nationaux. Cela permettrait à ses clients avides de grands espaces de s’aventurer loin de toute forme de civilisation sans risquer la panne sèche. D’après le cahier des charges, ces bornes pourraient délivrer une puissance maximale de 200 kW. De retour sur le bitume, les conducteurs devront en revanche profiter du maillage des autres opérateurs proposant des prises Combo CCS.



Des anciens employés Tesla à la tête du projet de Rivian

Baptisé Rivian Adventure Network, ce réseau dédié au tout-terrain électrique de Rivian sera déployé dans le sillage du Rivian R1T. Et pour se donner les moyens de ses ambitions, la firme supportée par Amazon et Ford embaucherait à tour de bras des anciens employés de Tesla ayant travaillé, de près ou de loin, sur le réseau de Superchargeurs.

D’après nos confrères américains d’Electrek, renseignés par des sources internes, Rivian compterait déjà sur l’expérience de Carrington Bradley (ex-chef d ‘équipe du développement des Supercharger Tesla), de Sara Eslinger (ex-chef de produit infrastructure Tesla) ou Kit Ahuja (ex-responsable du secteur recharge chez Tesla).