Après le concept XchangE l'an dernier, Rinspeed s’attaque une nouvelle fois à la voiture autonome avec le concept électique Budii qui repose sur la plateforme de la BMW i3.

Que serait le salon de Genève sans un nouveau concept de Rinspeed ! Habitué des concepts originaux, le préparateur Suisse présente cette année la Budii (« buddy » signifie « pote » en anglais), une voiture électrique autonome au look sympathique qui préfigure l’avenir connecté de l’automobile.

Un scanner télescopique pour « lire » la route

Perché sur un bras télescopique de 70 centimètres sur le toit de la voiture, un scanner laser observe la route pour dresser une cartographie 3D de son environnement, anticipant ainsi les reliefs et les obstacles.

La Budii est ainsi capable de se mouvoir seule si le conducteur le désire, le volant pouvant se replier automatiquement à l’aide d’un bras articulé pour laisser plus d’espace aux occupants.

Publicité


Sans-titre-6

Espace intérieur convivial

Sans-titre-5Dans une ambiance orangée, Rinspeed donne de la couleur à l’habitacle qui devient un véritable espace de communication et d’échange entre les passagers qui peuvent travailler ou se divertir durant leur trajet. Le système de commande du véhicule se résume quant à lui à un large écran tactile.

La Budii propose également de nombreux équipements comme un système de paiement NFC pour payer parkings et péages ou encore un de la charge sans fil pour les téléphones.

Une interaction homme-machine à définir

« La conduite autonome requiert plus que des problématiques techniques ou juridiques dans les deux prochaines décennies. Nous devons également redéfinir l’interaction entre l’Homme et la machine, mais cela soulève aussi des questions dans le domaine de la responsabilité, de la tolérance et des attentes » souligne Frank M. Rinderknecht, Président de Rinspeed.

Si la Budii n’a clairement aucun avenir commercial en elle-même, elle sert à démonter le savoir-faire d’une vingtaine de sociétés spécialisées dans leur domaine.

Publicité