Renault e-Stor : des batteries en fin de vie utilisées pour la charge rapide

Au Royaume-Uni, Renault s’est associé à la société Connected Energy dans le cadre d'E-Stor, un système de charge rapide utilisant des batteries en fin de vie pour limiter l'impact sur le réseau.

Alors que la question de la seconde vie des batteries issues des véhicules électriques devrait faire partie des sujets brulants de ces prochaines années, Renault anticipe la tendance en s’associant à la société britannique Connected Energy dans le cadre de son programme e-Stor.

Si elles n’offrent plus suffisamment de capacité pour animer une voiture électrique une fois leur cycle de vie terminé, les batteries lithium-ion embarquées à bord des Kangoo ou Renault Zoé conservent suffisamment  d’énergie pour d’autres applications et notamment pour le stockage stationnaire.

Reposant sur un système de stockage de l’électricité produite de façon renouvelable (solaire ou éolien), le système e-Stor offre une puissance de 50 kW et peut-être connecté à une borne de recharge rapide, les batteries tampon ayant pour avantage de limiter l’appel de puissance sur le réseau. Selon le site de la société, un système en 100 kW serait également en projet.

Publicité


Précisons que Connected Energy n’est pas la première société à s’intéresser au système. En France, la société bordelaise EVTronic propose un procédé similaire avec des bornes industrialisées par le groupe Cahors.

Encore au stade expérimental, le système e-Stor sera disponible au Royaume-Uni à compter de juillet 2016.

Principe de fonctionnement du système E-Stor de la société Connected Energy

Publicité